DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Thauvin envoie Marseille dans le top 5

Vous lisez :

Ligue 1: Thauvin envoie Marseille dans le top 5

Ligue 1: Thauvin envoie Marseille dans le top 5
Taille du texte Aa Aa

Le grand attaquant, c'est lui! Florian Thauvin a réussi un triplé pour permettre à Marseille de battre Amiens (3-1) et de réintégrer le top 5 de la Ligue 1, dimanche après la 14e journée.

Kostas Mitroglou laissé sur le banc, Valère Germain malchanceux - il a touché la barre -, Clinton Njie titulaire mais transparent... en Picardie, c'est "Flotov" qui a endossé les habits du "super buteur" tant désiré par les supporters.

gi

Son triplé (26, 80, 90+1), le premier de la saison, a éteint le temps d'une soirée le lancinant débat au sujet de l'attaque marseillaise.

"Amiens restera un très bon souvenir pour moi, a déclaré le héros de la soirée, qui en est désormais à dix buts cette année en L1. Mon début de saison me va très bien."

"Il a été en réussite ce soir. Je le sentais depuis le match de la Lazio (perdu 2-1 le 8 novembre en Ligue Europa, ndlr). Il avait fait un énorme match en Italie. On avait retrouvé le Flo Thauvin de la saison dernière", s'est réjoui son entraîneur Rudi Garcia.

Et voilà les Phocéens de retour dans le top 5, en profitant de la défaite de Saint-Etienne à Lyon vendredi (1-0) pour doubler les Verts. Le revers de Lille à Nice (2-0) dans l'après-midi, conjugué au nul de Montpellier contre Rennes (2-2) plus tôt, les place même à un point du podium, avant la réception de Reims dimanche.

"Si on bat Reims, on peut avoir des bonnes surprises ensuite", a même prédit Garcia.

Après un départ mitigé, marqué par une piteuse élimination dès la phase de poules de la Ligue Europa malgré son statut de finalistes sortants, les Phocéens retrouvent donc un classement plus proche de leurs ambitions, mais le chantier reste encore important.

Certes, l'entraîneur Rudi Garcia a retrouvé en défense centrale Jorge Rolando, titularisé pour la première fois en six mois après une longue blessure à un tendon d'Achille, mais en attaque, Clinton Njie n'a pas eu l'impact espéré.

- Payet rate un penalty -

Amiens a également eu des occasions pour espérer mieux, notamment une belle frappe de Thomas Monconduit repoussée par Mandanda (57), de quoi donner des "regrets" à son entraîneur Christophe Pélissier.

Mais heureusement, l'OM a son "Mozart"... Thauvin a brillé sur son aile droite, où ses accélérations ont fait de lui le joueur le plus menaçant, et de loin.

Une frappe trop écrasée (10), une demi-volée contrée (16) puis une superbe tête que Régis Gurtner a claquée sous la barre (17): à l'image de son équipe, il est monté en puissance, jusqu'à logiquement égaliser (26).

Lancé par Morgan Sanson, le champion du monde a donné le tournis à Jordan Lefort, repiqué dans l'axe puis asséné une frappe du gauche dans le petit filet, imparable, pour son 60e but en L1 en Ciel et Blanc.

Son temps fort a coïncidé avec le changement tactique opéré après l'ouverture du score rapide des locaux, par Bakaye Dibassy, qui a bien suivi une frappe de Juan Otero mal déviée par Steve Mandanda (8).

Garcia a réagi en basculant d'un 3-4-3 à un 4-2-3-1 qui a permis à Thauvin de retrouver une place, en soutien de Njie seul en pointe, où il est plus à l'aise.

Dans une seconde période équilibrée, "Flotov" a encore frappé sur un coup franc à 20 mètres, légèrement dévié par Mathieu Bodmer. Avant d'inscrire son troisième but en contre dans le temps additionnel (90+1), faisant presque oublier le penalty raté par Dimitri Payet (83).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.