DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bébés génétiquement modifiés: le chercheur chinois dit faire une "pause" dans ses essais

Vous lisez :

Bébés génétiquement modifiés: le chercheur chinois dit faire une "pause" dans ses essais

Bébés génétiquement modifiés: le chercheur chinois dit faire une "pause" dans ses essais
Taille du texte Aa Aa

Le chercheur chinois qui affirme avoir fait naître les premiers bébés génétiquement modifiés au monde a annoncé mercredi une "pause" dans ses essais, en raison du tollé international soulevé par ses allégations.

He Jiankui a réitéré mercredi cette affirmation lors du second Sommet international sur l'édition du génome à Hong Kong, en avançant avoir permis la naissance de jumelles dont l'ADN a été modifié pour les rendre résistantes au virus du sida.

Il a expliqué lors d'une table ronde dans un amphithéâtre bondé que huit couples -tous composés d'un père séropositif et d'une mère séronégative- s'étaient portés volontaires. Mais que l'un d'eux s'était rétracté.

"Je dois présenter mes excuses pour le fait que ce résultat ait fuité de façon inattendue", a déclaré He Jiankui, en référence aux vidéos diffusées dimanche sur YouTube.

"Une pause est observée dans les essais cliniques compte tenu de la situation actuelle", a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.