DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat : l'Union européenne vise zéro émissions en 2050

Climat : l'Union européenne vise zéro émissions en 2050
Taille du texte Aa Aa

A quelques jours de l'ouverture de la COP 24 en Pologne, l'ONU alerte les dirigeants du G20. Les États-Unis, le Canada, l'Australie et l'Union Européenne, notamment ne devraient pas respecter la promesse de maintenir le réchauffement planétaire à moins de 2°C faite à Paris.

"L'Europe sera la première grande économie du monde parvenir à des émissions nulles d’ici 2050"

Miguel Arias Cañete Commissaire européen chargé de l'action pour le climat

Selon rapport alarmant du Programme environnement de l'ONU (PNUE), les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté en 2017 et il n'y a aucun signe de renversement de la tendance.

Plus d'émissions de gaz à effet de serre en 2050

Genève l'assure : l'Europe honorera ses objectifs. "L'Europe sera la première grande économie du monde parvenir à des émissions nulles d’ici 2050." martèle Miguel Arias Cañete commissaire européen chargé de l'action pour le climat. "Elle dispose déjà de la politique la plus ambitieuse au monde en matière de climat. Parvenir à la neutralité climatique nous permettra d'apporter aux Européens une nette amélioration de leur conditions de vie au quotidien."

Avant 2050, L'UE veut d'abord parvenir en 2030 à une baisse de 45% des gaz à effet de serre. Elle présente une stratégie en huit points, avec en priorité une amélioration de l'efficacité énergétique et plus d'énergies renouvelables

Un "pas en avant"

Cette stratégie, et en particulier l'objectif zéro à l'horizon 2050 est un pas en avant, pour Wendel Trio, directeur de l'ONG "Climate Action Network Europe" : "C'est un changement d'attitude de la part de l'UE, car, depuis l'accord de Paris, elle se contentait de mettre en œuvre ce qui avait déjà été convenu avant la COP 21. C'est la première fois que la Commission propose plus de mesures ".

Pas assez "ambitieux"

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a estimé mercredi que les dirigeants du G20, devaient faire preuve de davantage d'ambition pour lutter contre le changement climatique. Pour limiter la hausse des températures à 2 voire mieux à 1,5 degrés, il faudrait arriver à la neutralité climatique à l'horizon 2040.