DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle en Géorgie: le candidat d'opposition rejette les résultats

Vous lisez :

Présidentielle en Géorgie: le candidat d'opposition rejette les résultats

Taille du texte Aa Aa

Le candidat de l'opposition Grigol Vachadzé a rejeté jeudi les résultats de l'élection présidentielle en Géorgie, remportée par la candidate du pouvoir Salomé Zourabichvili, appelant à organiser dimanche une "manifestation pacifique massive" dans la capitale.

"Nous ne reconnaissons pas les résultats de l'élection, nous demandons la tenue d'une élection législative anticipée", a déclaré le candidat, qui a obtenu 40,39% des voix au second tour, dans des propos retransmis à la télévision

gi

Le candidat déçu, qui avait obtenu le soutien dix partis d'opposition, a appelé à organiser dimanche "une manifestation pacifique massive" dans la capitale Tbilissi.

Au premier tour le 28 octobre, Salomé Zourabichvili avait échoué à remporter plus de 50% des voix, un score perçu comme un désaveu pour le Rêve géorgien fondé par le milliardaire Bidzina Ivanichvili.

Ancienne diplomate française, Mme Zourabichvili, 66 ans, était arrivée au coude à coude (38,64%) avec Grigol Vachadzé (37,73%).

Les sondages donnaient M. Vachadzé légèrement en tête au second tour, forçant Bidzina Ivanichvili, officiellement en retrait de la politique, à sortir de sa réserve, promettant notamment d'augmenter les dépenses sociales et d'effacer les petites dettes bancaires de 600.000 citoyens.

"Le second tour du scrutin était concurrentiel et les candidats ont pu faire campagne librement", a noté jeudi l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans un rapport, soulignant toutefois "l'utilisation abusive" des ressources de l'Etat pour favoriser Mme Zourabichvili ainsi que la "potentielle intimidation" d'électeurs.

Signe des tensions autour du scrutin, l'opposition avait avant le second tour accusé le gouvernement d'intimider des électeurs et affirmé que des militants du Rêve géorgien avaient agressé des membres du parti d'opposition.

Mme Zourabichvili a affirmé de son côté qu'elle et ses enfants avaient reçu des menaces de mort de la part de membres du Mouvement national uni de M. Vachadzé, fondé par l'ex-président aujourd'hui en exil Mikheïl Saakachvili.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.