DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

COP24 : les mineurs polonais défendent leur charbon

Vous lisez :

COP24 : les mineurs polonais défendent leur charbon

COP24 : les mineurs polonais défendent leur charbon
@ Copyright :
REUTERS/Kacper Pempel
Taille du texte Aa Aa

Alors que Katowice accueille la plus grande conférence mondiale sur le climat, les mineurs polonais sont venus se faire entendre, au son de leurs trompettes et de leurs tambours. Ces derniers célèbrent ce mardi la Sainte Barbara, patronne des mineurs.

Bien qu'il ait déjà entamé sa transition industrielle et énergétique, le bassin minier de la Silésie reste en effet très attaché à son charbon.

"Autant que je sache, les gisements de charbon peuvent encore durer très longtemps. J'espère que personne ne voudra fermer la mine du jour au lendemain. Je suis d'accord avec la nécessité d'être pro-écolo et de rechercher d'autres sources d'énergie, mais cesser une activité du jour au lendemain ne servira à rien", explique Andrzej Kaszuba, chef d'orchestre des mineurs venus jouer à Katowice.

REUTERS/Kacper Pempel
Des mineurs polonais à Katowice, ce mardi 4 décembreREUTERS/Kacper Pempel

Paradoxe ou symbole, la COP 24 souligne pourtant la nécessité de se tourner vers d'autres types d'énergies. Le charbon, très polluant, est d'ores et déjà de moins en moins utilisé malgré son faible coût.

"Nous devons poursuivre sur la voie de la réduction du charbon, du pétrole et du gaz. Le charbon est bien sûr le plus lourd en carbone par nature, Nous devons augmenter nos ressources d’énergie renouvelables", a déclaré le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Difficile pour autant d'envisager une transition rapide en Pologne, car même si les mines ferment petit à petit, le charbon représente encore 80% de la production d'électricité nationale et le secteur emploie quelque 100 000 personnes.