DERNIERE MINUTE

Jordanie : la crainte d'un retour vers la Syrie des réfugiés

Jordanie : la crainte d'un retour vers la Syrie des réfugiés
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Beaucoup de réfugiés syriens craignent de rentrer dans leur pays, même si certains ont déjà franchi le pas. À Azraq, dans le deuxième plus grand camp de Jordanie, 40 000 réfugiés ont trouvé un abri depuis 2014.

La majorité vient d'Alep et de Homs et n'a toujours pas l'intention de rentrer. "Je ne veux pas retourner en Syrie. Mon village se trouve à la frontière entre la Syrie et le Liban. Je reste ici jusqu'à ce que ce dernier nous accueille", a déclaré un réfugié sur le camp.

"L'Union européenne et les états membres ont déjà fourni plus de 11 milliards d'assistance depuis le début de la guerre et nous allons évidemment continuer aussi longtemps que nécessaire parce que c'est notre devoir moral"

Christos Stylianides Commissaire européen à l'aide humanitaire

Depuis juillet, plus de 43 000 réfugiés syriens sont rentrés chez eux, selon le centre d'accueil russe de réfugiés basé en Syrie. Environ 18 000 était de retour de Jordanie.
Concernant le camp d'Azraq, l'ONU reste prudente.

"Nous vérifions toujours combien de réfugiés rentrent parce que ce sont souvent des retours spontanés et volontaires, qui ne sont pas préparés", a réagi Francesco Bert, du haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Bien que la Jordanie autorise les réfugiés à travailler, la plupart dépend de l'aide humanitaire. Dans la région, 5,6 millions de réfugiés ont besoin d'un abri, d'argent, d'éducation et de soins. Le commissaire européen à l'aide humanitaire a confirmé l'engagement de l'Europe en tant que premier donateur lors de sa visite du camps samedi.

"L'Union européenne et les états membres ont déjà fourni plus de 11 milliards d'assistance depuis le début de la guerre et nous allons évidemment continuer aussi longtemps que nécessaire parce que c'est notre devoir moral".

Alors que les donateurs internationaux tentent d'assister autant que possible des millions de réfugiés syriens qui ont fui dans des pays voisins, les conditions humanitaires en Syrie restent désespérées. Neuf millions de personnes sont considérées comme ayant besoin d'aide, parmi lesquelles trois millions dans des régions difficilement accessibles et 6,6 millions de déplacées.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.