DERNIERE MINUTE

Theresa May en sursis avant un vote de défiance

Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7)
Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7) -
Tous droits réservés
REUTERS/Francois Walschaerts
Taille du texte Aa Aa

Au Royaume-Uni, Theresa May joue désormais sa survie politique. La cheffe des conservateurs va devoir affronter ce soir un vote de défiance à la chambre des communes dans le contexte explosif des négociations du Brexit.

Ce matin Theresa May a promis de résister jusqu'au bout. "Je vais contester ce vote de toute mes forces", a-t-elle déclaré mercredi matin. "Je suis membre du Parti conservateur depuis plus de 40 ans. Je l'ai servi en tant que militante, conseillère, députée, ministre de l'Intérieur et maintenant Premier ministre. Un changement de leadership au sein du Parti conservateur mettrait en péril l'avenir de notre pays", a aussi souligné la cheffe des Tories_. "Un nouveau leader ne serait pas opérationnel à la date limite légale du 21 janvier. Aussi, une élection à la direction risque de transférer le contrôle des négociations du Brexit aux députés de l'opposition au Parlement. Le nouveau chef de la majorité n'aurait pas le temps de renégocier un accord de retrait et de faire adopter la loi par le Parlement avant le 29 mars."
_

L'histoire retiendra que ce sont des députés conservateurs les plus hostiles à Theresa May qui sont finalement parvenus à imposer cette motion de défiance. Un coup de poignard dans le dos assez prévisible tant la tension était vive dans les rangs des Tories.

Les frondeurs conservateurs ont réuni le quota des 48 lettres nécessaires pour déposer une motion de censure contre le gouvernement.

Selon les règlements de la Chambre des communes, il faut que 15% des députés conservateurs, soit 48 sur 315, expriment par écrit leur volonté d'organiser un vote de défiance contre le chef du gouvernement pour que ce scrutin ait lieu.

Reste à savoir si les frondeurs conservateurs parviendront à rallier une majorité de députés contre Theresa May. Pour renverser la Première ministre 158 voix sur 315 sont nécessaires. Le résultat du vote est attendu en début de soirée.

- Avec Agences -

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.