DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

energy@school : économiser l'énergie, ça s'apprend à l'école !

energy@school : économiser l'énergie, ça s'apprend à l'école !
Taille du texte Aa Aa

Plus de quarante établissements scolaires d'Europe centrale participent au projet energy@school soutenu par la politique européenne de cohésion, une initiative qui vise à apprendre aux plus jeunes, à optimiser leur consommation énergétique. Smart Regions est en Hongrie pour voir comment il fonctionne.

Plusieurs écoles de Hongrie ont désormais "leurs gardiens de l'énergie junior" : des élèves qui ont pour mission de lutter contre le gaspillage énergétique.

Ce jour-là au lycée de Szolnok, une vingtaine de "gardiens" de plusieurs établissements de la ville se familiarisent avec des outils de mesure de consommation.

"Protéger la planète le plus possible"

Ce cours fait partie du projet energy@school soutenu par la Politique européenne de cohésion.

"Je voudrais protéger la planète le plus possible parce qu'on entend tellement de mauvaises nouvelles aux infos à la télé," assure Szilvia Zsiros, l'une des élèves volontaires. "Et puis," poursuit-elle, "il y a beaucoup de villes où il y a énormément de déchets et il y a aussi le brouillard du à la pollution : donc si je peux aider, je le fais avec plaisir !"

Les enfants apprennent en s'amusant, par exemple en répondant à un quizz : il faut donner la définition des gaz à effet de serre ou retenir que deux tiers des foyers hongrois doivent faire des efforts en matière d'efficacité énergétique.

energy@school est mené dans 7 pays d'Europe centrale dans 41 établissements scolaires dont 7 en Hongrie.

Le budget total du projet atteint deux millions et demi d'euros dont un peu plus de deux millions sont financés par le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Cours théoriques et mesures ciblées

Et si à Szolnok, energy@school vient de démarrer, à Újszilvás, il est en place depuis deux ans.

Il a permis en parallèle de l'enseignement délivré aux enfants, d'agir directement sur la consommation d'énergie de cette école qui a fait l'objet d'un audit dans le cadre du projet.

Les résultats en main, la mairie de ce village rural de 2800 habitants a décidé de financer l'installation de double-vitrage. Ce qui devrait permettre dès l'an prochain de réduire de 30%, la facture énergétique de cet établissement déjà équipé de panneaux solaires et d'un système de géothermie.

"En général, c'est nous qui faisons attention à ce que les élèves respectent les règles, par exemple : que les fenêtres soient ouvertes plusieurs fois, plus souvent, mais pas longtemps," précise Lili Lénart, l'une des "gardiennes de l'énergie junior", avant d'ajouter : "Et si les élèves oublient de fermer un robinet, alors c'est nous qui le fermons."

Sensibilisations des familles

Mais la sensibilisation va plus loin... Et ce sont les "gardiens de l'énergie senior" - des professeurs - qui s'en chargent, par exemple en leur faisant visiter des installations de production d'énergie renouvelable.

Szilvia Dömök est l'un d'entre eux : "Amener les élèves au parc solaire contribue pour une part importante, à leur formation : on leur explique comment fonctionnent les panneaux solaires et quel est leur rôle dans la vie de notre communauté," dit-elle. "Nous faisons tout cela pour qu'ils puissent transmettre ces informations à leurs familles et aux autres enfants," conclut-elle.

...