Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : un accord ou un nouveau référendum, seules options pour Tony Blair

Brexit : un accord ou un nouveau référendum, seules options pour Tony Blair
Taille du texte Aa Aa

Un accord sur le Brexit ou un nouveau référendum : ce sont les deux seules options possibles pour Tony Blair. L'ancien Premier ministre britannique exclut donc la possibilité qu"il n'y ait pas d'accord du tout : "_La meilleure chose à faire pour la première ministre serait de se rendre compte que son accord est caduc. Il ne passera pas. Je ne pense pas que cela passerait même si elle obtenait des concessions sur la question irlandaise.
_

Mais même maintenant, si elle le voulait, elle pourrait aider le Parlement à prendre une décision en bonne et due forme, car il doit finalement voter selon les options du Brexit. Et si on ne parvient pas à un accord, il faudra convoquer un nouveau référendum.

Soit dit en passant, cette perspective de ne pas conclure d'accord, qui inquiète beaucoup de gens en Europe, ne se réalisera pas. Le Parlement ne le permettra pas. Si les députés ne peuvent pas se mettre d’accord sur une option du Brexit, ils organiseront un référendum. ))Et c'est pourquoi je pense qu'il y a maintenant plus de 50 % de chances que nous ayons un nouvel argument à présenter au peuple britannique et que nous devrons ensuite décider de la question."

Pour Tony Blair, l'Union européenne a toujours résisté aux pressions populistes. Quelles que soient les coups portées, elle ne pourra pas s'effondrer. Et de préciser que c'est unie, que l'Europe est la plus forte : "Ces crises ont toujours été utilisées par les eurosceptiques pour affirmer que le projet européen allait se désintégrer. Ça n'est jamais arrivé ! Il se poursuit et se poursuivra parce que les raisons d'exister de l'Europe sont très fortes, très puissantes, dans un monde qui va être de plus en plus dominé par des géants au cours des prochaines années : l'Amérique, la Chine, peut-être l'Inde.

L'Europe et tous les pays d'Europe doivent rester unis, ils doivent rester forts pour protéger leurs valeurs et leurs intérêts, et c'est cette logique "d'ensemble" pour l'Europe, qui finira par écraser toutes ces crises périodiques, aussi graves soient-elles."