Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Bleus du blanc: Magnifique Manificat

Les Bleus du blanc: Magnifique Manificat
Taille du texte Aa Aa

Dispensé des premières courses pour cause de méforme, Maurice Manificat a frappé fort dimanche en montant sur le podium (2e) lors de sa rentrée sur le 15 km libre de Davos en Coupe du monde de ski de fond.

- Fond: la surprise Manificat -

Un retour fracassant. Mis au repos et en proie à une certaine lassitude après la déception individuelle des JO de Pyeongchang (5e du 15 km libre), Maurice Manificat était censé ne pas réapparaître sur le circuit avant 2019. Le vice-champion du monde (2015 en 15 km libre) et triple médaillé olympique en relais (2014, 2018) a pris tout le monde par surprise en renouant avec la compétition à Davos. Et il n'était pas venu pour faire de la figuration puisqu'il fini 2e du 15 km libre derrière le Russe Evgeny Belov.

Le vétéran Jean-Marc Gaillard (38 ans) a de son côté confirmé son bon début de saison. Sur le podium il y a deux semaines à Lillehammer (Norvège), il s'est offert un beau Top 10 (6e).

En sprint, la "Team Poney" s'est enfin ouvert les portes d'une finale, Baptiste Gros devançant à la photo-finish son compère Lucas Chanavat pour monter sur la boîte (3e). Le Norvégien Johannes Klaebo a maintenu son hégémonie sur la spécialité avec un 15e succès en Coupe du monde.

- Bosses: Laffont perd la tête -

Vainqueur dès l'ouverture de la saison la semaine dernière à Ruka (Finlande), Perrine Laffont est tombée sur un roc à Taiwoo (Chine) avec Jaelin Kauf. L'Américaine s'est adjugée l'épreuve simple et la course parallèle, samedi et dimanche, et a dépossédé la championne olympique (3e et 2e) de son dossard de leader du classement général. Place désormais à une longue pause jusqu'au 11 janvier et l'étape de Calgary (Canada).

Chez les hommes, Benjamin Cavet, 2e à Ruka, n'a lui non plus rien pu faire devant la domination sans partage du Canadien Mikael Kingsbury, médaillé d'or aux JO-2018 et invaincu en trois courses. Le Français, au pied du podium samedi, a terminé 3e du parallèle.

- Saut: une première -

Les Bleues se souviendront de leur première Coupe du monde à la maison à Prémanon (Jura) puisque quatre d'entre elles (Lucile Morat 14e, Julia Clair 25e, Léa Lemare 29e et Joséphine Pagnier 30e) ont réussi à se glisser samedi dans le Top 30 et dans les points, une grande première.

Dimanche, ce fut plus compliqué, Lucile Morat étant la meilleure Française mais très loin des cadors (24e).

L'Allemande Katharina Althaus, auteur d'un doublé, a elle été intouchable ce week-end et s'envole au classement général.

- Snowboard: dur, dur -

Rentrée difficile pour Sylvain Dufour. 13e jeudi à Carezza (Italie), le Français n'a pas fait mieux que 24e samedi à Cortina (Italie) à l'issue d'une course gagnée par le Suisse Nevin Galmarini.

Chez les dames, la Tchèque Ester Ledecka, double championne olympique surprise en ski alpin et en snowboard parallèle à Pyeongchang, a bien lancé sa saison avec une 2e place à Carezza et un succès à Cortina.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.