DERNIERE MINUTE

"Gilets jaunes" : l'heure est à la structuration politique

"Gilets jaunes" : l'heure est à la structuration politique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pour les "gilets jaunes", l'heure est à la structuration politique. Lundi, c'est une figure improbable qui est venu porter la parole du mouvement devant les caméras : Francis Lalanne.

Habitué aux candidatures électorale surprises, comme aux législatives 2007 à Strasbourg pour le mouvement écologiste, le chanteur veut être le représentant de la contestation aux prochaines élections européennes. Son programme ? Reprendre les mesures plébiscitées par les "gilets jaunes" depuis le début du mouvement.

"Jaune, on l’appelle comme ça, mais c’est le peuple français qui est jaune, c’est pas un parti politique, on n’est pas en train de créer un parti politique, on est en train de faire remonter la volonté du peuple."

Du côté du gouvernement, la semaine s'annonce décisive. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est monté au créneau lundi pour appeler au démantèlement des blocage.

"Ca suffit! Ca suffit pour la sécurité des 'gilets jaunes' eux-mêmes, ça suffit pour la sécurité de nos concitoyens, ça suffit pour la sécurité de nos forces de l'ordre."

Les contestataires attendent eux que le président de la République Emmanuel Macron joigne désormais les actes aux paroles.

"Il y a deux niveaux d'intervention possibles, explique Philippe Moreau Chevrolet, professeur de communication politique à Sciences Po Paris. Soit au niveau institutionnel avec ce referendum d'initiative citoyenne qui pourrait avoir force de loi en France. Soit, l'option budgétaire, en redonnant de l'argent au peuple."

Alors que la contestation dans la rue s'essouffle, Emmanuel Macron accueille mardi à l'Elysée différents acteurs politiques et économiques pour déterminer les contours encore flous du grand débat national annoncé. Quatre grands thèmes ont été prédéfinis : transition écologique, fiscalité, organisation de l'État, et démocratie et citoyenneté.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.