PUBLICITÉ

Police française : service minimum pour colère maximale

Police française : service minimum pour colère maximale
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Commissariats fermés, service minimum : la police française est en colère et réclame de meilleures conditions de travail et de rémunération.

PUBLICITÉ

Les policiers en grève ce mercredi aux quatre coins de la France. Commissariats fermés, service minimum, les forces de l'ordre ont répondu massivement à l'appel des trois principaux syndicats de police du pays. Ces mêmes syndicats qui ont rencontré le ministre de l'Intérieur mardi soir. Le gouvernement a acté dans la nuit le paiement d'une prime de 300 euros et la volonté de purger la dette sur les heures supplémentaires.

Les policiers de Caen, Bordeaux, Paris ou Lyon dénoncent des conditions de travail dégradées, des problèmes de sous-effectif et clament haut et fort la tenue de cet acte I.

La grève du zèle pourrait se prolonger voire même se durcir si le gouvernement ne joint pas les actes aux paroles, si aucun effort n'est fait pour améliorer les conditions de travail et de remunération, et si un calendrier précis n'est pas clairement établi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cadeau de Noël du gouvernement français à ses policiers ?

Journée “prisons mortes” en France suite à l'attaque d'un fourgon pénitentiaire

Attaque à l'arme blanche à Paris : trois blessés, un suspect interpellé