DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le bout du tunnel pour Ghosn ? L'ex-PDG de Nissan pourrait être libéré

Le bout du tunnel pour Ghosn ? L'ex-PDG de Nissan pourrait être libéré
Taille du texte Aa Aa

Carlos Ghosn est-il en train de voir le bout du tunnel... de sa garde à vue qui dure depuis déjà un mois à Tokyo ? Plusieurs médias japonais estiment ce jeudi matin que le PDG de l'alliance des constructeurs automobiles Renault et Nissan pourrait sortir bientôt de sa cellule en prison en payant une caution. Peut-être même dès ce vendredi, affirme la chaîne de télévision publique NHK. Un premier signe va en tout cas dans ce sens puisqu'un tribunal vient de rejeter la dernière demande d'une nouvelle extension de la garde à vue.

Une chute qui ne va pas s'arrêter là

Le Franco-libano-brésilien déchu est tombé brutalement de son fauteuil de grand patron le 19 novembre dernier. Il a été cueilli par la police à Tokyo, à peine descendu de son jet privé, puis a aussitôt été interrogé longuement et incarcéré. Accusé d'avoir mis de côté près de 5 milliards de yens, soit 38 millions d'euros, en se gardant bien de les déclarer au fisc japonais - cette somme correspondait à environ la moitié de ses salaires sur cinq ans, de 2010 à 2015 -, Carlos Ghosn a été inculpé le 10 décembre dernier. Il a été débarqué de la présidence de Nissan.

Sa garde à vue, ainsi que celle de son ex-bras droit, Greg Kelly, également inculpé, a depuis été prolongée à cause d'autres soupçons de dissimulation de revenus, cette fois entre 2015 et 2018, pour un montant de 4 milliards de yens, ce qui fait plus de 31 millions d'euros. Le constructeur automobile japonais Nissan n'échappe pas aux poursuites judiciaires en tant qu'entité morale; le parquet juge que sa responsabilité est aussi engagée.