DERNIERE MINUTE

Décès du dernier combattant juif de la révolte du ghetto de Varsovie

Décès du dernier combattant juif de la révolte du ghetto de Varsovie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le dernier combattant juif de la révolte du ghetto de Varsovie contre les nazis durant la Deuxième Guerre mondiale, Simcha Rotem, est décédé à l‘âge de 94 ans, a annoncé le président israélien Reuven Rivlin dans un communiqué.

Simcha Rotem, dont le nom de guerre était “Kazik”, a été un des responsable de l’Organisation Juive de Combat qui avait planifié le soulèvement du ghetto de Varsovie en 1943, lorsque les nazis avaient décidé de déporter vers les camps de la mort les derniers juifs de la capitale polonaise.

“Il s’est joint au soulèvement et a aidé à sauver des dizaines de combattants”, a indiqué le président Rivlin dans un message de condoléance. Après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, Simcha Rotem s‘était installé en Israël.

“Interrogé sur le message qu’il souhaitait transmettre à la jeunesse israélienne, il avait répondu: +Soyez un être humain. Nous sommes des animaux à deux pattes. C’est ce que je ressens. Mais parmi nous, les animaux à deux pattes, il y a ceux qui sont aussi des êtres humains et qui méritent cette appellation”, a rappelé le président israélien en citant Simcha Rotem.

Le révolte du ghetto de Varsovie qui s’est déroulée du 19 avril au 16 mai 1943, est le fait le plus connu de la résistance juive contre les nazis.

Simcha Rotem a participé à des opérations de combats et de sauvetage de juifs par les égouts.

Quelque 2.000 policiers allemands et SS sont entrés dans le ghetto en avril 1943 pour rafler les quelques dizaines de milliers de survivants qui avaient échappé jusque-là à la déportation vers les camps de la mort.

L’opération était censée ne durer que trois jours, mais les nazis se sont heurtés à leur grande surprise à une résistance acharnée qui les a contraints à mobiliser d’importants renforts. Au total 13.000 juifs ont été abattus, brûlés ou gazés durant cette opération. Les autres ont été déportés.

Simcha Rotem, qui était parvenu à s‘échapper, a ensuite participé à l’insurrection de Varsovie en août 1944 aux côtés des résistants polonais.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.