DERNIERE MINUTE

Italie: décès d'un supporter de l'Inter Milan après des incidents

Italie: décès d'un supporter de l'Inter Milan après des incidents
Taille du texte Aa Aa

Un supporter de l’Inter Milan est décédé jeudi matin après avoir été renversé par un véhicule pendant des affrontements avec des tifosi de Naples mercredi soir avant le match entre les deux équipes au stade San Siro, ont annoncé les autorités.

“Ce n’est pas possible de mourir pour un match de foot”, a réagi le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, annonçant qu’il convoquerait en janvier au ministère “les responsables des organisations de supporters de Serie A et B, pour que les stades et leurs alentours redeviennent des lieux de divertissement et non de violence”.

Selon le préfet de police de Milan, Marcello Cadorna, lui-même ancien arbitre de Serie A, les incidents ont été provoqués par une centaine de supporters de l’Inter, avec des renforts venus pour l’occasion de Varèse et de Nice.

Armés de chaînes et de marteaux, ces supporters ont attaqué des minibus de supporters de Naples, faisant quatre blessés, a expliqué le préfet lors d’une conférence de presse, en dénonçant une action “ignoble et absolument impossible à prévenir”.

Dans la confusion, un supporter de l’Inter, Daniele Belardinelli, 35 ans, a été renversé par un véhicule. Selon le préfet, des images filmées par téléphone portable laissent penser qu’il s’agissait d’un SUV sombre, pas forcément de l’un des minibus attaqués.

Ce sont des supporters de Naples qui ont signalé le blessé, en descendant d’un minibus en criant aux assaillants: “Qu’est-ce que vous faites, vous ne voyez pas qu’il y a quelqu’un à terre ?”, a raconté le préfet.

Les ultras de l’Inter ont alors porté le blessé jusqu‘à l’hôpital San Carlo tout proche, mais malgré une longue intervention chirurgicale, ce dernier a succombé à ses blessures.

Trois personnes, des supporters de l’Inter, ont été arrêtées après ces violences, tandis que la police a procédé à une dizaine de perquisitions, selon le préfet qui a promis “des mesures très dures contre tous ceux qui ont participé”.

M. Cadorna a annoncé qu’il demanderait l’interdiction des déplacements pour les supporters de l’Inter jusqu‘à la fin du championnat et la fermeture du virage des ultras de l’Inter à San Siro jusqu’en mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.