DERNIERE MINUTE

Manchester : une attaque au couteau fait trois blessés

Manchester : une attaque au couteau fait trois blessés
Tous droits réservés
REUTERS/Phil Noble
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La gare ferroviaire Victoria de Manchester a été le théâtre d'une attaque à l'arme blanche lors de la Saint-Sylvestre. Vers 20h50, l'assaillant se jette sur un homme, une femme et un policier et les attaque au couteau. Selon un témoin, l'arme était un "couteau de cuisine avec une lame de 30 centimètres".

L'homme est blessé à l'abdomen, la femme à l'abdomen et au visage. Les blessures sont graves mais leurs vies ne sont pas en danger. Le policier est touché à l'épaule.

REUTERS/Phil Noble

La police anti-terroriste saisie

Un témoin, Sam Clack, 38 ans, producteur à la BBC, a déclaré qu'il avait entendu l'agresseur crier "Allah" avant et pendant l'attaque. Il poursuit : "Le type a dit, et ce sont ses mots exacts: 'Tant que vous continuerez à bombarder d'autres pays, ce genre de conneries continuera à se produire'".

Puis c'est à l'aide d'un pistolet paralysant et d'un pulvérisateur au poivre que les policiers sont parvenu à le maitriser. L'homme a été placé en garde à vue et les autorités n'ont pas dévoilé son identité.

"Le cri le plus effrayant"

Un autre témoin, une femme qui s'est seulement identifiée par le prénom Rebekka, a déclaré au quotidien Daily Mirror : "J'ai entendu le cri le plus effrayant que j'aie jamais entendu, je me suis retournée et j'ai vu tout le monde courir dans ma direction". Elle a raconté s'être ensuite cachée. "J'étais simplement terrifiée, je pensais que j'allais mourir", dit-elle.

Puis c'est à l'aide d'un pistolet paralysant et d'un pulvérisateur au poivre que les policiers sont parvenu à le maitriser. L'homme a été placé en garde à vue et les autorités n'ont pas dévoilé son identité.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.