Bataille parlementaire au sujet du "shutdown"

Bataille parlementaire au sujet du "shutdown"
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La nouvelle Chambre des représentants, dominée par les démocrates, a adopté deux mesures pour mettre fin au "shutdown". Mais les républicains, majoritaires au Sénat, et le président Trump s'y opposent.

PUBLICITÉ

Aux Etats-Unis, la nouvelle Chambre des représentants est à peine entrée en fonctions qu'elle se lance déjà dans un bras de fer avec Donald Trump.

L'hémicycle, désormais aux mains des démocrates et de nouveau dirigé par Nancy Pelosi, a adopté deux mesures de financement temporaire.

Il s'agit de sortir de l'impasse budgétaire qui paralyse 25% des administrations américaines depuis le 22 décembre, ce qu'on appelle le fameux "shutdown".

Nancy Pelosi, "speaker" de la Chambre des représentants : "Il y a un mur entre la réalité et ce que le président Trump raconte à ses partisans. Il ne veut pas qu'ils sachent ce qu'il fait au sujet de la Sécurité sociale dans son projet de budget. Il ne veut pas qu'ils sachent qu'il n'agit pas pour lutter contre la pollution ou pour la préservation de l'eau potable avec le Département de l'Intérieur et l'Agence américaine de protection de l'environnement. Il ne veut pas qu'ils sachent qu'il ne les protège pas, alors il garde le sujet du mur. Il est passé maître dans l'art de la diversion."

Problème pour Nancy Pelosi et les démocrates, opposés à l'idée d'un mur avec le Mexique, leur texte doit passer par le Sénat, qui est toujours contrôlé par le parti républicain.

Donald Trump, président des Etats-Unis : "Vous pouvez appeler ça une barrière. Vous pouvez appeler ça comme vous voulez. Mais nous avons essentiellement besoin de protection dans notre pays. Nous allons le rendre bon. Les gens de notre pays veulent cela."

Donald Trump, qui possède un droit de veto, s'oppose aux mesures votées par la Chambre des représentants, car elles ne contiennent pas les cinq milliards de dollars qu'il réclame pour la construction du mur censé endiguer l'immigration clandestine à la frontière avec le Mexique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump réclame le financement du mur sur un ton solennel

Etats-Unis : les démocrates ont fait leur rentrée à la Chambre

Construction du mur : Trump poursuit le bras de fer