DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela : un deuxième mandat contesté pour Nicolas Maduro

Venezuela : un deuxième mandat contesté pour Nicolas Maduro
Taille du texte Aa Aa

Au Venezuela, Nicolas Maduro entamera jeudi son deuxième mandat présidentiel à la tête du pays. Il ne prêtera pas serment devant le Parlement qui lui est hostile mais devant le Tribunal suprême électoral.

Un deuxième mandat contesté par la communauté internationale au terme d'un processus électoral "ni libre, ni crédible", a rappelé mardi la Commission européenne.

Outre les entorses à l’État de droit, le Venezuela s'enfonce aussi dans la pire crise économique de son histoire. Selon le FMI, l’hyper-inflation devrait encore atteindre des sommets en 2019 (1.350.000% en 2018).

Face à l'écroulement de la production pétrolière du pays, qui possède pourtant les plus grandes réserves du monde (3,2 millions de barils/jour en 2008 contre 1,17 millions aujourd'hui), Nicolas Maduro a invité ses alliés à investir, non seulement dans le brut, mais aussi dans l'or, le diamant et le coltan.

A la crise économique s'est greffée sur un grave crise sanitaire : malnutris, mal soignés les Vénézuéliens survivent dans la plus grande pauvreté. En soutenant le gouvernement contre vents et marées... ou fuyant leur pays.

Depuis trois ans, 2,3 millions de personnes sont désormais réfugiées à l'étranger. Selon l'ONU ce chiffre pourrait dépasser les 5 millions de personnes en 2019.

Face à cette débâcle, l'opposition demeure divisée, engluée dans des luttes de pouvoir, et ses principales figures sont en prison ou en exil.

Le Parlement, seule institution aux mains de l'opposition, demeure impuissant : toutes ses décisions sont annulées par la justice aux ordres de l’État. Ses prérogatives sont désormais aux mains de l'Assemblée constituante.

Samedi dernier, le Parlement s'est déclaré seul pouvoir légitime et a annoncé qu'il allait instaurer un "gouvernement de transition" avant de nouvelles élections, mais sans feuille de route claire.

_Avec Agences
_