NBA: déchirure d'un tendon d'Achille pour Barea

NBA: déchirure d'un tendon d'Achille pour Barea
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Le meneur portoricain de la franchise NBA de Dallas J.J. Barea souffre d'une déchirure du tendon d'Achille droit, rapporte samedi la presse américaine.

Barea, 34 ans, s'est blessé vendredi en toute fin de match face à Minnesota, battu 119 à 115 par les Mavericks.

La durée de son indisponibilité n'est pas encore connue, mais sa saison 2018-19, la 13e de sa carrière, est très probablement terminée.

Barea qui a remporté le titre NBA avec Dallas en 2011, tourne cette saison à des moyennes de 10,9 points et 5,6 passes décisives par match.

Dallas est 12e de la conférence Ouest (20 v-22 d), non loin des Lakers qui occupent la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs (23 v-20 d).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

NBA : le "king" LeBron James devient le meilleur marqueur de l'histoire du basketball américain

Super Bowl LVI : que le spectacle commence

Zlatan Ibrahimović et les Los Angeles Galaxy, c'est fini