Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Marseille coince dans un Vélodrome frondeur, Rennes roi de l'ouest

Ligue 1: Marseille coince dans un Vélodrome frondeur, Rennes roi de l'ouest
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Marseille s'est fait secouer par son public et par Monaco (1-1), dimanche lors de la 20e journée de Ligue 1, tandis que le duel de l'ouest est resté la propriété de Rennes, vainqueur à Nantes (1-0).

. Sifflets et Olé au Vélodrome

"Vous êtes la honte de Marseille", "joueurs, entraîneur, dirigeants, tous coupables": à l'hostilité d'un Vélodrome frondeur et moqueur, entre sifflets et "Olé!", les Marseillais ont opposé du coeur et du courage, mais par séquences seulement. Face à l'avant-dernier du championnat, renforcé par sa recrue vedette Cesc Fabregas et l'ex-défenseur lillois Fodé Ballo-Touré, cela n'a pas suffi pour empocher une victoire attendue depuis fin novembre.

Sans Valère Germain ni Kostas Mitroglou, sur le banc au coup d'envoi, l'OM a marqué par le minot Maxime Lopez (13e), peu utilisé cette saison. Mais Monaco a égalisé par Youri Tielemans (38e), capitaine d'un soir du haut de ses 21 ans en l'absence de Radamel Falcao, forfait. Et l'OM s'est vu refuser un but de Florian Thauvin (70e) après recours à l'assistance vidéo, pour une semelle préalable de Lucas Ocampos sur le gardien monégasque.

"On a répondu présent, personne ne s'est caché", a lâché le capitaine Dimitri Payet au micro de Canal Plus, estimant que son équipe avait été "dans le vrai". L'OM occupe la 9e place avant son déplacement mercredi à Saint-Etienne, sur le podium à égalité avec Lyon, cinq points devant.

. Rennes, encore

Le public nantais devra encore attendre avant de brandir le scalp de son rival Rennes à domicile. Accrocheurs mais inefficaces, les Canaris n'ont pas réussi à faire craquer les Rouge et Noir, maîtres de la Beaujoire depuis quatorze ans en championnat !

Ils ont démarré pied au plancher, mais le but "maradonesque" de Diego Carlos (7e), avec l'aide du bras, a été invalidé avec l'assistance vidéo. A peine remis de sa déception, le défenseur brésilien s'est fait battre dans les airs par Damien Da Silva (13e) sur un coup-franc d'Hatem Ben Arfa qu'il avait lui-même provoqué.

Sous le feu des attaques nantaises, le gardien rennais Tomas Koubek a été sauvé par sa barre transversale (59e), son poteau droit sur une tête d'Anthony Limbombé (66e), son bon placement sur une reprise de Majeed Waris (82e)... et par l'arbitre qui n'a pas sifflé penalty sur une main d'un coéquipier collée au corps.

Sous la baguette (magique) de leur nouvel entraîneur Julien Stephan, les Bretons enchaînent une 4e victoire de suite en L1 qui les place au septième rang, à seulement quatre longueurs du podium.

. Kombouaré frustré, Strasbourg inarrêtable

Nommé jeudi à la tête de Dijon (18e, barragiste), Antoine Kombouaré n'était pas loin de réussir son baptême du feu face à Montpellier, tombé du podium juste avant la trêve hivernale. Mais l'ex-entraîneur de Guingamp, limogé il y a deux mois du club breton, a dû se contenter d'un match nul (1-1).

Les Dijonnais ont tenu la baraque grâce à leur habituel gardien N.2 Bobby Allain qui a brillé devant Petar Skuletic (29e, 38e) et Andy Delort (35e). Dangereux par Changhoon Kwon (42e, 48e), ils ont fait chavirer Gaston-Gérard sur une belle frappe enroulée de Wesley Saïd (54e), à la conclusion d'une action collective limpide initiée par le Sud-coréen. Mais la défense les a trahis sur l'égalisation de Damien Le Tallec (61e), seul au second poteau.

Strasbourg de son côté n'a pas laissé passer sa chance. Tombeurs de gros poissons (Nice en championnat, Marseille et Lyon en Coupe de la Ligue) lors de leurs précédentes sorties, les Alsaciens sont allés chercher un quatrième succès consécutif dans la Ville-Rose, avec un froid réalisme. Les voilà sixièmes.

Malmenés en entame de match, ils ont surpris leurs hôtes par Ludovic Ajorque (17e), titulaire en l'absence du meilleur buteur strasbourgeois Lebo Mothiba, touché à un genou. Après l'égalisation de Yaya Sanogo (29e) sur un penalty accordé avec l'assistance vidéo, l'équipe de Thierry Laurey l'a emporté sur un coup de tête d'Ibrahima Sissoko (64e) sur corner. L'objectif reste le maintien, "je laisse ceux qui veulent spéculer, rêver ou s'enflammer" le faire, a réagi l'entraîneur alsacien.

Résultats de la 20e journée:

Vendredi :

Caen - Lille 1 - 3

Lyon - Reims 1 - 1

Samedi:

Amiens - Paris SG 0 - 3

Guingamp - Saint-Etienne 0 - 1

Nice - Bordeaux 1 - 0

Dimanche:

Nantes - Rennes 0 - 1

Dijon - Montpellier 1 - 1

Toulouse - Strasbourg 1 - 2

Marseille - Monaco 1 - 1

Mercredi:

(19h00) Nîmes - Angers

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.