Nouvelles persécutions contre la communauté homosexuelle en Tchétchénie

Nouvelles persécutions contre la communauté homosexuelle en Tchétchénie
Taille du texte Aa Aa

Les homosexuels à nouveau pris pour cible en Tchétchénie. Une association russe dénonce la reprise des persécutions dans cette République russe du Caucase à majorité musulmane.
En 2017, une centaine de personnes avaient été torturées en raison de leur orientation sexuelle, provoquant une vague d'indignation internationale.

"La persécution des hommes et des femmes soupçonnés d'être homosexuels n'a jamais cessé, explique Igor Kotchetkov, le directeur de l'ONG Réseau Russe LGBT_. C'est seulement son intensité qui a évolué. À l'heure actuelle, nous savons qu'une quarantaine de personnes, hommes et femmes, sont détenues. Deux sont morts sous la torture._"

Il y a deux ans, 150 homosexuels avaient pu quitter la Tchétchénie pour s'installer dans d'autres régions de Russie ou à l'étranger. Maxim Lapunov a 30 ans. Il est le premier à avoir révélé son identité et témoigné publiquement sur les sévices subis dans sa région natale en raison de son homosexualité.

"La cellule était vraiment effrayante. Elle faisait deux mètres sur deux mètres. Un quart était recouvert de sang. Et pas du sang d'hier ou d'avant-hier. Du sang frais qui inondait le sol."

Les autorités russes rejettent formellement ces nouvelles accusations. Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a également nié toute détention abusive.