Giuseppe Conte calme le jeu avec Paris

 Giuseppe Conte calme le jeu avec Paris
Taille du texte Aa Aa

Giuseppe Conte cherche à désamorcer les tensions diplomatiques entre Paris et Rome et assure que les relations traditionnelles franco-italiennes restent intactes.

Le premier ministre italien s'est exprimé ce jeudi au Forum économique de Davos au moment où les tensions entre la France et l'Italie atteignent un niveau inédit.

Giuseppe Conte, premier ministre italien : "L'Italie et la France ont une relation traditionnelle qui n'est pas remise en question. Nous devons faire face à des sujets politiques critiques qui sont à l'ordre du jour de l'Europe et de la politique internationale... Nous devons être capables de nous asseoir et de s'occuper des dossiers critiques d'une manière très détendue."

De son côté, Agnès Pannier-Runacher la secrétaire d’État française auprès du ministre de l'Économie et des Finances appelle Rome à la retenue et à éviter de s'immiscer dans les dossiers de politique intérieure de la France.

Agnès Pannier-Runacher secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances : "Nous ne nous mêlons pas aux discussions internes italiennes et je pense que c'est la meilleure position à avoir. A l'heure actuelle, l'enjeu pour nous est de construire une Europe plus unie autour de principes forts et de renforcer notre compétitivité collective."

Ce mardi, alors qu'Emmanuel Macron fait face depuis la mi-novembre à la contestation des Gilets jaunes, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a dit espérer que le peuple français se libère bientôt d'un "très mauvais président".

Des propos jugés "inacceptables" par Paris.