EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'enquête russe emporte un nouveau proche de Trump

L'enquête russe emporte un nouveau proche de Trump
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Roger Stone, ami et conseiller de longue date de Donald Trump, a été interpellé et inculpé vendredi dans l'enquête sur les soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire républicain et Moscou, puis libéré sous caution.

PUBLICITÉ

L'enquête sur les soupçons d'ingérences russes dans l'élection présidentielle américaine de 2016 fait à nouveau chuter un proche de Donald Trump. Roger Stone a été arrêté puis inculpé vendredi avant d'être libéré sous caution. Ce conseiller de l'ombre dénonce des poursuites politiques et assure qu'il plaidera non coupable : "A aucun moment je ne ferai de faux témoignage contre le président, ni n'inventerai des mensonges pour alléger la pression qui pèse sur moi. Je suis impatient de faire valoir mes droits."

Ce vieil ami de Donald Trump est visé par sept chefs d'accusation, dont ceux de fausses déclarations, subornation de témoin et obstruction à une procédure officielle.

Comme à son habitude, c'est par un tweet courroucé que le président américain a réagi. Il dénonce "une chasse aux sorcières "visant selon lui son entourage et estime que "les trafiquants d'êtres humains (sont) mieux traités".

Cette nouvelle inculpation d'un proche de Donald Trump est une mauvaise nouvelle pour le président, qui clame qu'il n'y a jamais eu de collusion avec Moscou.

Jusqu'ici, les investigations supervisées par le procureur Mueller n'ont pas directement mis en cause le milliardaire républicain. Elles ont en revanche débouché sur des inculpations et les condamnations de trois proches collaborateurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le président américain a qualifié le Japon et l'Inde de nations "xénophobes"

Les États-Unis s'inquiètent d'un projet d'arme nucléaire spatiale russe

Un ressortissant russe s'est rendu aux Etats-Unis sans passeport ni billet d'avion