DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: sans briller, Lyon consolide sa troisième place à Amiens

Ligue 1: sans briller, Lyon consolide sa troisième place à Amiens
Taille du texte Aa Aa

Sans briller, Lyon a conforté sa troisième place de Ligue 1 en allant s'imposer difficilement (1-0) sur la pelouse d'un mal classé, Amiens, dimanche lors de la 22e journée.

L'OL, déjà vainqueur à la Licorne fin décembre en Coupe de la Ligue (3-2) et jeudi dernier en Coupe de France (2-0), a réalisé la passe de trois en à peine plus d'un mois grâce à un but de son défenseur belge Jason Denayer (50e).

Une semaine après avoir arraché la victoire à Saint-Etienne dans le derby (2-1), les joueurs de Bruno Genesio ont encore bien négocié leur troisième déplacement en huit jours.

Toutefois, les Gones, pas très inspirés, notamment en première période, ont peiné pour se défaire d'une coriace et courageuse équipe d'Amiens. Il leur faudra montrer un tout autre visage pour espérer l'emporter le week-end prochain au Parc OL face au Paris SG, intouchable leader du championnat.

Avec 40 points au compteur, les Lyonnais reviennent à trois longueurs de Lille, le dauphin du PSG, et possèdent désormais quatre unités de plus que l'ASSE, qui jouera mercredi à Nantes.

"C'était important de gagner pour continuer à avancer parce que Lille avait gagné, Montpellier et Nice aussi (...) Je trouve qu'on l'a fait avec la manière. Mon équipe a eu le ballon et la maîtrise", a estimé Bruno Genesio.

Amiens, qui n'a pas été récompensé de son énorme débauche d'énergie, reste barragiste virtuel avec 18 points, soit le même total que le 17e, Caen, battu à Montpellier dimanche (2-0).

Les Picards viennent d'enchaîner un troisième revers consécutif en L1 mais n'avaient pas été épargnés par le calendrier puisqu'ils ont affronté les trois premiers tour à tour, le PSG, Lille et Lyon.

- Denayer décisif -

"On est déçus et frustrés parce qu'on a tenu tête à un ténor du championnat. Malheureusement on ne prend pas de points, a regretté l'entraîneur de l'ASC. C'est dur."

Après un bon début de match, marqué par des tentatives de Maxwel Cornet (6e) et Nabil Fekir (11e), l'OL se fait secouer par de vaillants amiénois. Anthony Lopes doit ainsi intervenir sur deux frappes de Juan Ferney Otero (10e) et Thomas Monconduit (17e), tandis que Steven Mendoza (30e) ne trouve pas le cadre.

Les Lyonnais ne réussissent pas à inquiéter Régis Gurtner jusqu'à la pause, mais reviennent avec de meilleures intentions après la mi-temps et ne tardent pas à prendre l'avantage.

Après des tentatives de Fekir (48e) et Cornet (49e), la troisième occasion est la bonne: sur un corner, le ballon est dégagé et revient sur Memphis Depay, qui centre pour Denayer, dont la superbe tête piquée ne laisse aucune chance au gardien amiénois (0-1, 51e).

"Cela fait deux fois qu'il (Denayer) marque et qu'on gagne 1-0 donc ce sont des buts très très importants. Et il a aussi été très solide avec Marcelo défensivement", s'est félicité Genesio.

Malgré cette ouverture du score, Lyon n'arrive pas à imposer son jeu et à se montrer dangereux. L'OL s'expose même aux contres picards, à l'image d'un tir de Timite (60e) et d'un autre de Mendoza détourné in extremis en corner par un défenseur (67e).

L'OL parvient toutefois à résister aux assauts désordonnés de l'ASC pour empocher un succès crucial dans la course au podium.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.