DERNIERE MINUTE

Mais où en sont donc les négociations pour un accord de paix en Afghanistan ?

Mais où en sont donc les négociations pour un accord de paix en Afghanistan ?
Taille du texte Aa Aa

Ils ont décidé de poursuivre les discussions le 25 février prochain. Mais il y a déjà beaucoup à dire sur les six jours de négociations qui ont rassemblé représentants talibans et responsables américains autour de la table au Qatar.

Des "progrès" ?

L'objectif est immense : trouver une solution de paix durable entre le gouvernement afghan et les talibans d'Afghanistan, après 17 ans de conflit sanglant.

Les deux parties ont fait état de "progrès" dans les pourparlers. que l'envoyé spécial américain, Zalmay Khalilzad, a rapporté au président afghan Ashraf Ghani, en se rendant à Kaboul dimanche pour le rencontrer.

Reste à convaincre également le gouvernement de Kaboul et à établir un vrai dialogue entre Afghans. Les talibans qualifient en effet le gouvernement afghan de "marionnette" de Washington.

Des pourparlers directs ?

Kaboul n'a pas l’intention de rester à l'écart des discussions. Le président afghan Ashraf Ghani a appelé lundi les talibans à "engager des pourparlers sérieux" avec le gouvernement de Kaboul suite aux "progrès" annoncés par les Etats-Unis et les insurgés.

Les autorités afghanes se plaignent d'avoir été exclues des discussions de Doha et ont averti que tout accord entre les Etats-Unis et les talibans nécessitait l'approbation de Kaboul.

Car de nombreux désaccords subsistent. Les talibans exigent notamment le retrait des troupes américaines d'Afghanistan. Et ont prévenu : c'est le point "qui bloquerait toute progression dans les autre domaines" à l'avenir.

"Projet de cadre"

"J'ai mis au courant le président Ghani hier soir sur les progrès que nous avons accomplis. La paix est la plus haute priorité de l'Amérique en Afghanistan, un objectif que pensons que tous les Afghans partagent", a confirmé l’émissaire américain Zalmay Khalilzad sur Twitter.

"Nous avons un projet de cadre qui doit encore être complété avant de devenir un accord", a-t-il par ailleurs déclaré au New York Times lundi.

"Les talibans se sont engagés, à notre satisfaction, à faire le nécessaire pour empêcher l'Afghanistan de jamais devenir une plate-forme pour des groupes ou pour des individus terroristes", a-t-il ajouté.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.