Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Salaire minimum : les écarts en Europe

Salaire minimum : les écarts en Europe
Taille du texte Aa Aa

Pour la Grèce, c'est une nouvelle qui clôt définitivement près d'une décennie d'austérité. Lundi, le gouvernement a annoncé que le salaire minimum allait augmenter à partir de février de 11%. Entre 2010 et 2018, crise de la dette oblige, il aura été rogné de 22%.

Le gouvernement Tsipras en a fait un symbole. Mais où se situe le salaire minimum grec sur la carte européenne ? Avec 650 euros bruts par mois, encore bien loin derrière les mieux lotis.

D'après Eurostat, c'est le Luxembourg qui détient le record avec près de 2000 euros bruts suivi des Pays-Bas (1 615 €), de l'Irlande (1563 €), de la France (1 522 €) et de l'Allemagne (1 498 €). Plus au sud, les montants sont plus faibles mais en Grèce (650 €), en Espagne (900 €) et au Portugal (600 €), ce sont 14 mois de salaire qui sont versés.

Certains comme l'Italie préfèrent laisser aux branches professionnelles la fixation du salaire plancher.

Malgré tout, dans le sud, la tendance est à la hausse.

" Les pays du sud ont été tourmentés pendant toutes ces années depuis la crise financière, rappelle Christos Gkotsis, président de la Commission hellénique des marchés de capitaux. Mais le Portugal et l'Espagne ont augmenté leurs salaires minimums, ce qui montre que ces pays commencent à cheminer avec les pays du nord. "

Le décalage est plus marqué encore entre le nord et l'Europe centrale et orientale. Un écart en partie justifié par le plus faible coût de la vie à l'Est. Pour autant, ces pays aussi ont ou sont en train d'augmenter sensiblement leurs "smic", de 8% environ en Hongrie (614 € pour les "travaileurs qualifiés"), Pologne (525 €) et Slovaquie (520 €). Après des mois de débat, le gouvernement tchèque a lui aussi annoncé une hausse du salaire minimum à 518 euros.

Si l'harmonie européenne est encore loin, la convergence fait son œuvre, à petits pas.