DERNIERE MINUTE

Exportations de viande de vaches polonaises malades : l'UE va enquêter

Exportations de viande de vaches polonaises malades : l'UE va enquêter
Tous droits réservés
REUTERS/Matej Leskovsek
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les importations de viande de bœuf issues de vaches polonaises malades restent en travers de la gorge de plusieurs pays européens.

En France où près de 800 kilos ont été identifiés, le ministre français de l'Agriculture parle de "duperie".

L'Union européenne va envoyer une équipe d'experts en Pologne la semaine prochaine. "Selon les autorités polonaises, il n'y a pas de risque en tant que tel pour les consommateurs. Mais la Commission européenne a décidé d'envoyer une équipe d'inspecteurs lundi pour aider les autorités polonaises à enquêter sur cette affaire et à évaluer la situation sur le terrain afin de voir exactement ce qui s'est passé et comment on peut éviter ça à l'avenir", a expliqué à euronews Anca Paduraru, porte-parole de la Commission européenne.

Au total, 2,7 tonnes de viande polonaise incriminée provenant d'un abattoir du village de Kalinowo ont été exportées vers 13 pays (Allemagne, Finlande, Hongrie, Estonie, Roumanie, Suède, France, Espagne,Lettonie, Lituanie, Portugal, Slovaquie et la République Tchèque), selon la Commission européenne.

"Je vais m'assurer que tous ceux qui ont participé à cette fraude soient punis : que ce soit le propriétaire de l'abattoir, un employé, un livreur, un agriculteur... Les voleurs et les fraudeurs qui ont fait cela ont porté atteinte à l'image de la nourriture polonaise d'une manière inimaginable", a déclaré le ministre polonais de l'Agriculture Jan Krzysztof Ardanowski.

Pour la Pologne, les conséquences de cette affaire pourraient être très lourdes. Entre 80% et 90% de la production polonaise de viande de bœuf sont exportés principalement vers l'Union Européenne, mais aussi vers d'autres pays.

L'affaire en question

L'affaire a été révélée par la chaîne de télévision privée TVN24, dont un journaliste s'est fait embaucher par le petit abattoir dans la région d'Ostrow Mazowiecka, dans le nord-est de la Pologne.

L'enquête journalistique a révélé que des marchands proposaient par petites annonces d'acheter des vaches malades, pour un prix très inférieur à celui des animaux sains, ce qui soulève des questions sur l'usage qui en est fait.

Des images filmées par TVN24 ont révélé que des vaches paraissant très affaiblies étaient abattues de nuit dans l'abattoir en question par quelques employés de confiance, échappant ainsi aux contrôles vétérinaires officiels effectués de jour.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.