Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Coopération médicale pour séparer des siamoises du Bangladesh

Coopération médicale pour séparer des siamoises du Bangladesh
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Rabeya et Rukaya ont 18 mois. L'espoir, pour ses petites soeurs du Bangladesh, est ici en Hongrie. Les siamoises vont y terminer une série d'opérations cruciales pour les séparer. Etre retenu par le crâne, c'est extrêmement rare. Une naissance sur 2,5 millions.

L'Opération Freedom, entre Bangladesh et Hongrie

Rabeya et Rukaya ont rencontré au Bangladesh les médecins hongrois qui reprennent le flambeau. Dans leur pays, elles ont été opérée deux fois l'an dernier, pour séparer les vaisseaux sanguins. Ce défi est baptisé "Opération Freedom".

"Le 25 janvier nous avons réussi la seconde phase de l'"Operation Freedom", qui est un programme conjoint entre le Bangladesh et la Hongrie, pour la séparation des jumelles, explique Gergely Pataki, le chirurgien plasticien. C'est un programme unique, qui implique une coopération entre médecins, entre communautés, mais aussi entre religions et cultures."

En janvier dernier donc, les médecins hongrois posent un implant sous la peau, dont le rôle est de fabriquer un surplus de peau, pour permettre la séparation ultime.

Des risques énormes

"Le taux de mortalité est extrêmement haut. Plus de 50%, si on se fie aux expériences des 100 dernières années, prévient le neurochirurgien Andras Csokay. Nous espérons que cette opération en plusieurs étapes augmentera leurs chances. Mais ça reste très difficile comme opération."

La dernière intervention aura lieu cet été. Rabeya et Rukaya poursuivront peut-être alors chacune leur vie, des jumelles à jamais unies par une expérience hors du commun.