L'Iran accuse le Pakistan de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier

L'Iran accuse le Pakistan de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier
Tous droits réservés 
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Le chef des Gardiens de la Révolution iraniens a accusé "les forces de sécurité du Pakistan" de soutenir le groupe armé derrière un attentat suicide ayant tué 27 de ses soldats mercredi, selon des déclarations diffusées samedi par la télévision d'Etat iranienne.

"Le gouvernement pakistanais, qui a abrité ces contre-révolutionnaires et menaces pour l'islam, sait où ils se trouvent et qu'ils sont soutenus par les forces de sécurité du Pakistan", a déclaré le général de division Mohammad Ali Jafari, à propos du groupe séparatiste jihadiste Jaïch al-Adl ("Armée de la justice").

Le gouvernement pakistanais "doit répondre de ce crime. S'il ne les punit pas, nos représailles viseront cette force contre-révolutionnaire et le Pakistan assumera les conséquences de son soutien à ce groupe", a ajouté le général Jafari, commandant en chef de l'armée idéologique de la République islamique.

L'officier a tenu ces propos vendredi soir lors d'une cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat, qui doivent être inhumés samedi dans la province d'Ispahan après une célébration de funérailles religieuses devant avoir lieu en début d'après-midi dans cette ville du centre de l'Iran.

Le général Jafari a également mis en cause le "soutien d'Etats réactionnaires" comme "l'Arabie saoudite et les Emirats" arabes unis aux "complots" ourdis par "les Israéliens et les Américains" contre la République islamique d'Iran.

"Nous prendrons assurément des mesures de représailles", a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : la Chambre des représentants approuve l'aide à l'Ukraine, à Israël et à Taïwan

Gaza : une frappe israélienne sur Rafah fait au moins neuf morts, dont six enfants

Espagne : manifestations contre le surtourisme aux îles Canaries