Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Macron au chevet de la communauté juive de Quatzenheim

Macron au chevet de la communauté juive de Quatzenheim
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le jour où la France entière se mobilise contre la multiplication des actes antisémites,

Emmanuel Macron était au cimetière de Quatzenheim où près de 100 tombes juives (96) été découvertes profanées.

Entouré de la maire du village et des représentants de la communauté juive le chef de l'état s’est recueilli devant les sépultures, marquées de croix gammées nazie.

"agir, légiférer et punir"

"Un groupe d'individus haineux malheureusement a fait ce que d’autres avant eux ont fait depuis trop d’années." a déclaré le chef de l’état, s'engageant à agir, légiférer et "punir". "Si je suis là c’est pour témoigner de la solidarité de la nation toute entière et de notre honte de voir ça. De notre détermination entière, à lutter contre l'antisémitisme sous toutes ses formes ".

Les tombes de ce cimetière, installé à Quatzenheim depuis 1795 dans ce village de 800 habitants, ont été marquées à la bombe de croix gammées bleues et jaunes. Une sépulture porte également l'inscription "Elsassisches Schwarzen Wolfe" ("Les loups noirs alsaciens"), possible référence à un groupe autonomiste alsacien actif dans les années 70.

Le parquet de Strasbourg a indiqué à l'AFP ouvrir une "enquête de flagrance" confiée à la section de recherches de la gendarmerie de la capitale alsacienne.

"Envie de vomir"

"Ça ne s'arrête plus, c'est secousse après secousse. Je ne sais combien de temps on va tenir (...) J'ai envie de vomir", a déclaré Maurice Dahan, président du Consistoire israélite du Bas-Rhin.

Des marches dans toute la France

Cette profanation intervient alors que des rassemblements sont organisés dans de nombreuses villes à travers la France pour protester contre la montée de l'antisémitisme.

Le Premier ministre Édouard Philippe et plus de la moitié du gouvernement, ainsi que de nombreux représentants de la classe politique, participeront à ces rassemblements, à Paris ou en province.