PUBLICITÉ

F1 : le pilote miraculé Niki Lauda fête ses 70 ans

F1 : le pilote miraculé Niki Lauda fête ses 70 ans
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Niki Lauda, triple champion du monde de formule 1 et miraculé à la suite d'un terrible accident, fête son 70ème anniversaire

PUBLICITÉ

Il est l'une des figures les plus emblématiques de son sport. Niki Lauda, triple champion du monde de formule 1, fête son 70ème anniversaire. Peut-être la plus belle victoire pour celui qu'on considère comme un véritable miraculé.

Greffé des reins et d'un poumon, le pilote avait frôlé la mort le 1er août 1976, lors d'un terrible accident sur le circuit mythique de Nürburgring en Allemagne. L'année précédente, l'Autrichien avait remporté son premier titre mondial et était alors la star de l'écurie Ferrari, associé au Suisse Clay Regazzoni.

En 1976, Niki Lauda arrive donc en tant que favori pour le Grand Prix d'Allemagne, en avance sur son principal rival de l'époque, James Hunt. Alors que le circuit est déjà réputé pour être l'un des plus dangereux de la planète, les pluis diluviennes poussent plusieurs pilotes, dont Lauda, à réclamer l'annulation de la course qui aura finalement bien lieu.

Dans un virage, le champion du monde en titre perd le contrôle de sa Ferrari et fonce sur le rail de sécurité, la voiture prend feu. Extrait de son véhicule par d'autres pilotes, Niki Lauda s'en sort de justesse et gardera à vie les stigmates de ce 1er août.

A peine quarante-deux jours après son accident, le champion autrichien est déjà de retour sur les circuits et remportera son deuxième sacre mondial l'année suivante, puis un troisième en 1984 avec McLaren. 

Passé des circuits terrestres aux circuits célestes depuis sa retraite en 85, il a fondé plusieurs compagnies aériennes et pilote lui-même des avions. Lauda a également été consultant pour Ferrari, mais aussi directeur de Jaguar, puis président non-exécutif de Mercedes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Formule 1 : Une année 2018 haute en couleur

Le président émirati d'Interpol visé par une plainte en Autriche pour "torture"

Entre salons et compétitions, la passion de l'automobile vrombit au Qatar