Venezuela : une lutte par concerts interposés

Venezuela : une lutte par concerts interposés
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors qu'un concert est organisé côté colombien pour soutenir le peuple du Venezuela, le régime de Nicolas Maduro réplique... avec un autre concert

PUBLICITÉ

Comme un symbole, Juan Guaido s'est exprimé 5 ans jour pour jour après l'arrestation du président de son parti, Leopoldo Lopez, et a réclamé l'acheminement de l'aide humanitaire, toujours bloquée à la frontière vénézuélienne. Le leader de l'opposition assure que cette aide passera la frontière samedi 23 février. "90% de la nation, celle qui est présente ici, parle d'aide humanitaire, d'assistance à l'urgence, d'un plan économique pour le Venezuela, pour l'avenir de nos enfants. Vous voyez clairement : il y a ceux qui usurpent leurs fonctions et ceux qui recherchent le changement et qui rendent la transition concrète".

Lutte par concerts interposés

Vendredi, un concert international aura lieu à la frontière, coté colombien, organisé par le milliardaire britannique Richard Branson afin de recueillir des dons. Face à l’événement, le régime de Nicolas Maduro réplique en organisant un concert les vendredi 22 et samedi 23 février sur le pont international Simón Bolívar, du côté vénézuélien.

Le slogan du concert est déjà défini : "Rien pour la guerre, pas touche au Venezuela". Un message envoyé par Nicolas Maduro, qui estime que l'entrée de l'aide humanitaire américaine serait une première étape avant une intervention armée contre son pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Juan Guaido se rend à la frontière colombienne

Global conversation : entretien avec Nicolas Maduro

Venezuela : reprise du contrôle d'une prison sous la coupe d'un gang