DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Mbappé et le PSG intraitables au Parc

Taille du texte Aa Aa

Kylian Mbappé, encore et toujours: le PSG a préservé son invincibilité à domicile grâce à un doublé de son attaquant vedette et un superbe enchaînement de Christopher Nkunku (3-0), samedi contre Nîmes pour le compte de la 26e journée de Ligue 1.

Habitué aux records de précocité, Mbappé a inscrit ses 50e puis 51e buts en Ligue 1 devenant le plus jeune joueur à atteindre (et dépasser) la barre symbolique des 50 réalisations, à 20 ans seulement, contre 21 ans pour Yannick Stopyra en 1982.

Le prodige français caracole en tête du classement des buteurs avec 22 unités cette saison en L1.

"C'est le phénomène du football français, ça va durer longtemps", l'a félicité l'entraîneur nîmois Bernard Blaquart. "Tout ce que fait Mbappé, c'est dangereux, c'est tranchant. C'est le lait sur le feu. C'est impressionnant, il est capable de faire la différence à tout moment, il va à une telle vitesse"...

Le crack parisien aura pourtant passé une première partie de match frustrante, à l'image de son carton jaune reçu juste avant la pause pour une grossière faute de main, pour marquer un but refusé logiquement par l'arbitre.

Auparavant, il avait déjà perdu un duel contre le gardien Paul Bernardoni (33e), puis s'était vu invalider un but pour hors jeu, après l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage (38e).

- 14/14 -

Mais rien à faire. C'est comme si la vedette parisienne devait forcément s'illustrer, en l'absence des blessés Edinson Cavani et Neymar, et Paris s'imposer une nouvelle fois.

14 victoires en 14 matches, c'est le bilan des Parisiens au Parc des Princes cette saison dans un championnat qu'ils dominent totalement, avec 17 points d'avance sur le dauphin lillois.

Les hommes de Thomas Tuchel évoluaient pourtant dans une composition inédite: une sorte de 3-4-3 ou 3-5-2, où Dani Alves à droite et Layvin Kurzawa à gauche accompagnaient les milieux de terrain Leandro Paredes et Marco Verratti, tandis qu'Eric Choupo-Moting et Christopher Nkunku entouraient Kylian Mbappé devant.

Très timides dans le premier acte, ils s'en sont remis à un magnifique enchaînement du jeune Nkunku à la 40e minute. Sur un long ballon parfaitement dosé de Marco Verratti, le Parisien a réalisé un superbe contrôle suivi d'une subtile frappe du pied droit.

- Un sourire pour Nkunku -

Après une première partie de saison sur le banc, à se poser des questions sur son avenir, Nkunku retrouve enfin quelques couleurs. Déjà titulaire et buteur mercredi contre Montpellier (5-1), le milieu offensif de 21 ans profite de l'enchaînement des matches pour grappiller du temps de jeu et faire à nouveau parler de lui.

Puis l'incontournable Mbappé s'est chargé de corser l'addition, d'abord de près, sur une service de Bernat (69e), puis après une accélération dont il a le secret, conclue du pied droit (89e). Le jeune Parisien se rattrape ainsi de son match aller contre Nîmes où il avait hérité d'un carton rouge pour avoir perdu ses nerfs en bousculant Téji Savanier, auteur d'une vilaine faute.

Mais il aurait rêvé mieux encore: "Je voulais le 52e but aussi, pour le ballon (promis à celui qui réussit un triplé)!", a-t-il lancé sur Canal +.

Durant les 45 premières minutes, les Nîmois ont plutôt fait bonne figure, à l'image d'un bon mouvement de Savanier conclu par une lourde frappe au-dessus (11e) ou d'une tête puissante d'Anthony Briançon, au-dessus encore (20e). Mais ils se sont beaucoup trop éteints en deuxième période pour menacer le PSG, même remanié.

Sans forcer, les Parisiens continuent donc à empiler les victoires et à préparer sereinement leur 8e de finale retour contre Manchester United, le 6 mars en Ligue des champions.

Car c'est bien le rouge des Red Devils qui focalise leur attention, pas celui de "Crocos" nîmois pas vraiment tranchants.

En tribune, deux anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande assistaient à cette rencontre à l'enjeu relatif. Et Angel Di Maria, ménagé après avoir enchaîné les matches, buvait tranquillement du maté avec Edinson Cavani, toujours blessé à la hanche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.