Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Sommet contre la pédophilie : l'Eglise a "détruit des dossiers"

Sommet contre la pédophilie : l'Eglise a "détruit des dossiers"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au Vatican, le pape François et les évêques du monde entier se sont réunis ce samedi pour la troisième journée consécutive à l'occasion du sommet inédit destiné à lutter contre la pédophilie dans l'Eglise, après les nombreuses révélations d'abus sexuels qui ont terni l'image du clergé ces dernières années.

Un troisième jour marqué par l'intervention du cardinal allemand Reinhard Marx, qui a admis que l'Eglise catholique avait détruit des documents sur des soupçons d'actes de pédophilie.

"Des dossiers qui auraient pu documenter ces actes terribles et indiquer le nom des responsables ont été détruits ou n'ont pas même été constitués. A la place des coupables, ce sont les victimes qui ont été réprimandées et on leur a imposé le silence. Les procédures prévues pour la poursuite des infractions n'ont pas été délibérément respectées, mais ont plutôt été annulées ou bien outrepassées", a déclaré Reinhard Marx.

Profitant de ce sommet pour se faire entendre et réclamer justice, des victimes de prêtres pédophiles ont fait le déplacement à Rome. Elles ont défilé dans le centre de la capitale italienne pour demander la tolérance zéro à l'égard des auteurs d'abus sexuels et la fin de l'omerta dans l'Eglise.