Pédophilie : le pape prend des mesures qui déçoivent les victimes

Pédophilie : le pape prend des mesures qui déçoivent les victimes
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après le sommet sur la pédophilie dans l'Eglise, les victimes attendaient du pape l'annonce de mesures concrètes, des démissions d'évêques, des dénonciations à la justice.

PUBLICITÉ

 La main de Satan, posée sur les enfants abusés par les prêtres pédophiles. C'est par cette allégorie que le pape François a clôt au Vatican quatre jours d'un sommet inédit, consacré au scandale dévastateur qui secoue l'Eglise. Le pape a appelé à "ne plus jamais couvrir" ces crimes sexuels, et proposé des actions concrètes, selon une feuille de route en 21 points.

"La personne consacrée, choisie par Dieu pour guider les âmes vers le salut, a dit aussi le pape_, se laisse subjuguer par sa propre fragilité humaine ou par sa propre maladie, devenant ainsi un instrument de Satan. Dans les abus, nous voyons la main du mal qui n'épargne pas même l'innocence des enfants "._

La déception des victimes

Un discours du pape qui a déçu dans leur ensemble les victimes de prêtres pédophiles : 300 personnes, d'une vingtaine de pays, qui défilaient dans les rues de Rome, dans l'attente de mesures concrètes, de démissions d'évêques, de dénonciations à la justice.  

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pédophilie : le numéro 3 du Vatican jugé coupable

Sommet contre la pédophilie : l'Eglise a "détruit des dossiers"

Pédophilie dans l'Eglise : "Grâce à Dieu" sortira en salle mercredi