Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Philippe Barbarin, de l'ascension à la chute

Le cardinal Philippe Barbarin, lors d'une messe à Lyon, le 3 avril 2016
Le cardinal Philippe Barbarin, lors d'une messe à Lyon, le 3 avril 2016 -
Tous droits réservés
JEFF PACHOUD / AFP
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un archevêque avec des baskets. Nous sommes en 2002. Philippe Barbarin vient d'être nommé à la tête du diocèse de Lyon, un poste éminent au sein de l'église catholique française. Il n'a alors que 51 ans.

AFP PHOTO PASCAL GEORGE
Monseigneur Philippe Barbarin, nouvel archevêque de Lyon reçoit, le 14 septembre 2002, une paire de baskets de la part des jeunes du diocèse, lors de sa nomination apostolique en la Primatiale Saint-Jean-de-Lyon.AFP PHOTO PASCAL GEORGE

En jogging sur la colline de Fourvière ou à vélo dans les rues de Rome, il soigne l'image d'un homme qui veut aller de l'avant.

Son ascension rapide est suivie au Vatican.

C'est Jean-Paul II qui le crée "cardinal", en 2003.

FILIPPO MONTEFORTE / POOL / AFP
Le Pape Jean-Paul II et le mgr Philippe Barbarin, fraichement créé cardinal, le 22 octobre 2003 à l'intérieur de la basilique Saint-Pierre au VaticanFILIPPO MONTEFORTE / POOL / AFP

A ce titre, Philippe Barbarin participe à l'élection de Benoît XVI, en étant le plus jeune du conclave.

De Lyon au Vatican

Il se rend régulièrement à Rome. On le dit proche du pape François.

Comme le souverain pontife, le cardinal Barbarin a un style direct. Il communique sur les réseaux sociaux. Et comme le pape François, il se veut proche des plus pauvres. Une sensibilité forgée, dit-on, lors de son long séjour à Madagascar dans les années 90.

GABRIEL BOUYS / AFP
Audience au Vatican, le 6 juillet 2016GABRIEL BOUYS / AFP

Quand les Chrétiens d'Orient sont persécutés en Irak, le cardinal lyonnais prend son bâton de pèlerin, et se rend sur place, pour distribuer de la nourriture et célébrer des messes.

SAFIN HAMED / AFP
En visite à Mossoul (Irak), le 25 juillet 2017.SAFIN HAMED / AFP

Un style qui détonne dans l'épiscopat français. Une personnalité qui séduit ou qui agace.

Des positions conservatrices

Et puis il y a ses prises de positions, qui passent mal, y compris chez certains fidèles. Le cardinal Barbarin participe à des défilés de la "Manif pour tous", hostile au mariage homosexuel. Il s'oppose à l'avortement et au préservatif.

Conservateur sur les sujets de sociétés, il est, somme toute, fidèle au dogme de l’Église catholique.

Une Église silencieuse sur les affaires de pédophilie qui la mine depuis plusieurs années. Et Mgr Barbarin, lui le communicant, jugé coupable pour ne pas avoir dénoncer des faits d'abus sexuels dans son diocèse.

Un cardinal qui avait si vite gravi les échelons, et qui se trouve aujourd'hui déchu.

Pour aller plus loin

« De l'ascension au scandale, la brutale disgrâce du cardinal Barbarin », article paru le 07/03/2019 sur le site FranceTVinfo.

« Cardinal Barbarin, un ténor controversé », article publié le 07/03/2019 dans La Croix.

Le communiqué de presse de la Conférence des évêques de France suite à la décision de justice concernant le Cardinal Barbarin.

« Affaire Preynat-Barbarin, histoire d'un silence », vidéo mise en ligne le 04/01/2019 sur le site de La Croix.