DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats de Christchurch : l'hommage de la nation aux victimes

Attentats de Christchurch : l'hommage de la nation aux victimes
Taille du texte Aa Aa

De longues embrassades, qui témoignent du traumatisme qui reste dans toutes les têtes...

La première ministre néo-zélandaise Jacinda Adern tient dans ses bras des proches de victimes ou de simples habitants, encore sidérés par l'attaque terroriste qui a tué 50 fidèles tués, vendredi, dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle Zélande,

Les victimes étaient âgés de 3 à 77 ans.

Ce dimanche, l'hommage se poursuivait... Et les dépôts de gerbes de fleurs se succédaient, comme ici à Wellington, la capitale, où la cheffe du gouvernement s'est rendu dans une moquée

"Je peux confirmer que les corps des personnes décédées commencent à être retournées aux familles à partir de ce soir", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse. "C'est un petit nombre de corps pour le moment, mais nous espérons pourvoir les faire tous parvenir aux familles d'ici mercredi".

9 minutes

L'auteur de la tuerie, Brenton Tarrant, un "fasciste" autoproclamé de 28 ans, a été inculpé samedi. Il a expliqué son massacre dans un long "manifeste" islamophobe truffé de références complotistes et à des thèses d'extrême-droite.

Ce dimanche, la première ministre néo-zélandaise a également révélé que son cabinet avait reçu ce texte neuf minutes avant le début du carnage.

Haka

La nation néo-zélandaise reste sonnée et meurtrie, elle qui est si peu habituée à de tel actes sur son territoire.

Ce groupe de motards a rendu à sa manière un vibrant hommage aux victimes par un Haka, cette danse traditionnelle chantée. Un symbole d'unité connu à travers le monde entier principalement via le rugby, mais qui est à l'image d'une nation qui souhaite rester, elle aussi, entière et solidaire...