DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En un tweet, Trump change le regard américain sur le Plateau du Golan

En un tweet, Trump change le regard américain sur le Plateau du Golan
Tous droits réservés
REUTERS/Ronen Zvulun/File Photo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a usé une nouvelle fois de la "diplomatie du tweet". Le président américain a ainsi indiqué ce jeudi que les États-Unis allaient reconnaître la souveraineté d'Israël sur le Plateau du Golan.

Après 52 ans, il est temps pour les Etats-Unis de reconnaître pleinement la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan, qui a une importance stratégique pour l'Etat d'Israël et la stabilité régionale !
Donald Trump
Président des Etats-Unis

L’État hébreu a conquis une grande partie de ce territoire lors de la guerre des Six-jours en 1967, et l'a annexé en 1981. Mais la communauté internationale n'a jamais reconnu cette annexion.

Le président américain avait déjà rompu avec le consensus international en reconnaissant unilatéralement en décembre 2017 Jérusalem comme la capitale d'Israël.

REUTERS/Amir Cohen/File Photo
Chars israéliens stationnés sur le Plateau du Golan, le 9 mai 2018REUTERS/Amir Cohen/File Photo

Réaction aux États-Unis

L'annonce de M. Trump a suscité de vives réactions aux Etats-Unis. Leon Panetta, ancien chef du Pentagone, a déploré que M. Trump "tweete une annonce qui n'a pas été débattue avec nos partenaires internationaux et à l'ONU".

Robert Malley, président du Crisis Group et ancien conseiller de Barack Obama, a critiqué pour sa part une décision "éminemment politique", prise "au mépris du droit international" et dont le timing vise clairement à "aider Netanyahu sur le plan électoral".

Réaction enthousiaste de Benjamin Netanyahu

La décision du président américain a été immédiatement applaudie par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu qui accueillait à Jérusalem le chef de la diplomatie américaine.

« Le président Trump vient d'écrire une page d'histoire, a estimé Benjamin Netanyahu_. Et il l'a fait au moment où l'Iran cherche à utiliser la Syrie comme plateforme pour attaquer et détruire Israël. Le message que le président Trump envoie au monde entier, c'est bien que les Etats-Unis sont au côté d'Israël. »_

L'annonce du président américain survient à quelques semaines d'élections législatives en Israël. Et cela pourrait être un précieux argument électoral pour Benjamin Netanyahu, qui milite pour la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan.

- avec agences-