Rapport Mueller : pas d'entente prouvée entre l'équipe de Trump et Moscou lors de la présidentielle

Rapport Mueller : pas d'entente prouvée entre l'équipe de Trump et Moscou lors de la présidentielle
Tous droits réservés REUTERS/Aaron P. Bernstein/φωτογραφία αρχείου
Par Pierre AssématOlivier Péguy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le procureur spécial Robert Mueller a conclu à l'issue d'une enquête de deux ans à l'absence d'éléments prouvant une entente ou une coordination entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou lors de la présidentielle de 2016.

PUBLICITÉ

Le procureur spécial Robert Mueller a enfin rendu son rapport à l'Attorney general William Barr. Après deux années d'enquête, le document conclu à l'absence d'éléments prouvant une entente entre l'équipe de campagne du candidat Donald Trump et Moscou lors de la présidentielle américaine de 2016.

Donald Trump n'a pas tardé à clamer sur Twitter sa victoire totale.

Donald Trump a également jugé honteux d'avoir eu à subir l'enquête russe et a dénoncé "une entreprise de démolition illégale qui a échoué".

"Le procureur spécial n'a trouvé aucune collusion ni obstruction", a tweeté pour sa part Sarah Sanders, la porte-parole de l'exécutif. 

Le ministre de la Justice William Barr et son numéro deux Rod Rosenstein "ont en outre déterminé qu'il n'y avait pas d'obstruction. Les conclusions du ministère de la Justice disculpent totalement le président des Etats-Unis", a-t-elle conclu.

Le président américain et son entourage répétaient depuis des mois qu'il n'y avait aucune "collusion", parlant de chasse aux sorcières. Les conclusions du rapport éclaircissent son horizon dans la perspective de l'élection de 2020.

Sur l'autre question centrale de ce dossier, une éventuelle entrave à la justice de la part du président américain, M. Mueller n'a pas livré de conclusion définitive. "Si ce rapport ne conclut pas que le président a commis un crime, il ne l'exonère pas non plus", a-t-il écrit, cité par le ministre de la Justice.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Henry Kissinger, monstre sacré des relations internationales, est mort

Henry Kissinger, figure controversée de la diplomatie américaine, est mort

États-Unis : trois jeunes Palestiniens blessés par balle, un suspect arrêté