DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Foot: débuts ratés de Cannavaro avec la Chine

Foot: débuts ratés de Cannavaro avec la Chine
Taille du texte Aa Aa

Fabio Cannavaro a manqué ses débuts en tant qu'entraîneur de la Chine après la nouvelle défaite de son équipe contre l'Ouzbékistan (1-0) dans le cadre de la China Cup 2019 disputé lundi à Nanning (Chine).

Le champion du monde italien 2006 a enchaîné son deuxième revers consécutif après celui contre la Thaïlande jeudi (1-0) et son équipe n'a pas marqué le moindre but dans ce tournoi amical disputé à domicile.

Au terme d'une rencontre dominée par les Ouzbeks, quasiment sur la même ligne que les Chinois au classement Fifa (73e contre 72) et défaits 3-0 vendredi par l'Uruguay, quelques sifflets ont accompagné le retour des hommes de Cannavaro au vestiaire.

Le Ballon d'or 2006 âgé de 45 ans, qui a succédé le 15 mars à son mentor et compatriote italien Marcello Lippi, est déjà sous pression, alors que la Chine a l'ambition de devenir l'une des forces majeures du football et d'organiser une Coupe du monde dans les prochaines années.

"Je l'avais déjà dit: prendre les rênes de l'équipe nationale de football (de Chine) pouvait représenter un gros défi", a déclaré Cannavaro.

"Si la Chine me veut, j'étudierai la question, mais être le sélectionneur de l'équipe nationale ne peut pas se décider en un jour", a-t-il ajouté.

Prudente, la Fédération chinoise de football (CFA) n'a pas indiqué si la nomination de Cannavaro était provisoire ou permanente. Et quelques jours après sa nomination, des médias d'Etat chinois ont affiché leut scepticisme vis à vis de l'Italien qui continue pour l'instant d'être en même temps l'entraîneur du club chinois Guangzhou Evergrande.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.