Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Mozambique meurtri par Idai frappé par le choléra

Le Mozambique meurtri par Idai frappé par le choléra
Taille du texte Aa Aa

Après le cyclone dévastateur Idai et des inondations meurtrières, le Mozambique est confronté à un début d'épidémie de choléra à Beira et dans les environs. 5 cas ont été confirmés par les autorités.

"Nous avons identifié l'embryon du choléra. On s'y attendait... à cause de tout ce qui se passe... l'assainissement de l'environnement, la question de l'eau... Le choléra est une maladie épidémique qui peut se propager très rapidement dans la région et nous sommes confrontés à des situations critiques", explique Ussene Isse, directeur national de l'assistance médical.

Des mesures sont mises en place pour limiter l'impact du choléra, un million de doses de vaccins doivent arriver ce week-end dans la région mais l'épidémie était "inévitable", compte tenu des eaux stagnantes et de la promiscuité dans les centres d'hébergement où s'entassent les rescapés.

Idai a fait près de 500 morts et des centaines de milliers de sans-abris. Outre le choléra et les diarrhées, les eaux stagnantes, les mauvaises conditions d'hygiène et les difficultés d'approvisionnement en eau potable favorisent les risques de typhus et de paludisme.