DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Loiseau : "Rêver à une renaissance européenne"

Loiseau : "Rêver à une renaissance européenne"
Taille du texte Aa Aa

En France, la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau a démissionné après avoir été investie tête de la liste La République En Marche aux Européennes. L'ancienne directrice de l'ENA se définit comme "une engagée de l'Europe, une passionnée de l'Europe". Actuellement les sondages accordent à la liste LREM-MoDem autour de 23% d'intentions de vote.

L'axe majeur de sa campagne sera de "permettre aux Français d'avoir une Europe qui les protège mieux, qui soit respectée dans le monde" selon ses propres mots. Mais sa feuille de route devrait s'inspirer de la tribune publiée par Emmanuel Macron le 5 mars dans des journaux des 28 pays de l'UE. Le président y préconise notamment d'instaurer un salaire minimum européen et une "préférence européenne" en matière de concurrence, de protéger la vie politique contre les ingérences étrangères et cyber-attaques, ou encore de "remettre à plat Schengen".

Combattre les populistes

"Un certain nombre de forces populistes montent en Europe et nous allons les combattre. Nous voulons être une offre progressiste, déterminée, centrale", a assuré mardi Nathalie Loiseau, aux côtés de plusieurs autres candidats dont Pascal Canfin.

L'écologiste Pascal Canfin est en deuxième position de sa liste. Parmi les suivants figurent la directrice de la Maison de l'Europe à Rennes, Marie-Pierre Vedrenne (MoDem, n°3), le président des Jeunes Agriculteurs (JA) Jérémy Decerle (n°4), la navigatrice Catherine Chabaud (n°5), la sénatrice Agir Fabienne Keller (n°7) et le journaliste Bernard Guetta (n°8), selon la liste du parti présidentiel.

Nathalie Loiseau est opposée à la proposition d'Annegret Kramp-Karrenbauer, la dirigeante de la CDU, de voir le parlement européen siéger en permanence à Bruxelles, au détriment de Strasbourg.

En France, un remaniement limité devrait intervenir d'ici à lundi, pour la remplacer au gouvernement.