DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Federer et Isner donnent une leçon à la jeune garde à Miami

Tennis: Federer et Isner donnent une leçon à la jeune garde à Miami
Taille du texte Aa Aa

Le Suisse Roger Federer et l'Américain John Isner ont rendez-vous dimanche en finale du Masters 1000 de Miami après avoir ramené sur terre les deux prodiges canadiens, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime.

A 37 ans, Federer va disputer sa 50e finale dans un Masters 1000, les tournois les plus importants après ceux du Grand Chelem, et peut décrocher le 101e titre de sa carrière.

Ces chiffres donnent le tournis et c'est certainement ce tournis qui a perdu Shapovalov, impressionné de se trouver pour la première fois face à celui qu'il présente volontiers comme l'idole de sa jeunesse.

Le Canadien, visiblement tendu, n'a pas réussi à s'exprimer et son rêve a rapidement viré au cauchemar, conclu en deux sets 6-2, 6-4 après seulement une heure et 12 minutes de jeu.

Il lui a fallu ainsi onze minutes pour remporter le premier jeu sur son service.

Le gaucher, 23e mondial, a ensuite multiplié les fautes directes et les mauvaises décisions, tandis que Federer était impérial sur son service et terminait la plupart de ses points gagnants au filet.

"Le premier jeu très long m'a permis de bien pouvoir lire sur son service et m'a aidé à prendre un bon départ", a analysé le maestro suisse, 5e au classement ATP.

En début de 2e set, Shapovalov a semblé se libérer et retrouver sa diabolique précision, notamment dans un superbe échange de 30 coups où il a pu montrer enfin tout son talent.

Mais il a vite été calmé par Federer qui fait le break dans le sixième jeu et s'est envolé sans plus être inquiété vers la victoire.

- 21 aces pour Isner -

Dimanche, l'ancien N.1 mondial, vainqueur de 20 titres du Grand Chelem, s'attend à une opposition autrement plus relevée de la part d'Isner qu'il a battu à cinq reprises en sept confrontations, la dernière remontant à 2015.

"Je sais à quoi m'attendre face à John, son service est fantastique et cela va être compliqué, je vais juste essayer de renvoyer autant de services que possible et on verra ce qui se passe", a souri Federer, en quête de son quatrième sacre à Miami.

Isner, 32 ans, a été bousculé lors de sa demi-finale par Auger-Aliassime, mais le tenant du titre s'est appuyé comme souvent sur ses 21 aces pour s'imposer 7-6 (7/3), 7-6 (7/4)/.

Auger-Aliassime, plus jeune demi-finaliste de l'histoire de tournoi de Miami à 18 ans, n'a fait aucun complexe et a réussi à prendre le service du 9e mondial à deux reprises, une fois dans chaque set.

Mais il n'a pas concrétisé cet avantage, trahi à chaque fois par son service et sa nervosité.

Dans le premier set, il a ainsi servi pour gagner la manche, mais il a craqué avec trois double-fautes!

"J'ai fait tout ce qu'il fallait pour gagner contre John, mais j'ai manqué la dernière marche et c'est très frustrant. Après le premier set, c'était difficile. Pour une des rares fois de ma carrière, je n'arrivais pas à arrêter de penser aux trois double-fautes", a-t-il avoué.

"FAA" n'a pas tout perdu: après sa première demi-finale dans un Masters 1000, le prodige, seul joueur né dans les années 2000 à faire partie du top 50 mondial, sera 33e au classement ATP lundi alors qu'il avait débuté l'année au 108e rang!

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.