DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mozambique : après les intempéries, le choléra

Mozambique : après les intempéries, le choléra
Tous droits réservés
REUTERS/Zohra Bensemra
Taille du texte Aa Aa

Voici l'un des neuf centres de traitement du choléra installés à Beira la 2e ville du Mozambique où 271 cas ont été enregistrés. Aucun décès n'est pour l'heure à déplorer mais il n'y a pas de temps à perdre pour empêcher que l'épidémie ne se propage. Les conditions actuelles "d'eaux stagnantes, de manque d'hygiène, de corps décomposés et de surpopulation dans des centres temporaires" sont propices aux épidémies rappelle l'Unicef. Près d'un million de doses de vaccins sont attendus lundi à Beira où va débuter une vaste campagne de vaccination.

Des messages de prévention sont d'ores et déjà transmis par radio. Ils invitent la population à se laver les mains, ne pas boire d'eau contaminée, et s'assurer que les aliments ingérés n'ont pas été en contact avec de l'eau contaminée.

Le pays a été durement frappé par un cyclone tropical et de terribles inondations, décrits par les autorités comme le pire désastre humanitaire qu'ai connu le Mozambique. Les opérations de secours sont désormais terminés. 468 personnes sont mortes dans les intempéries.