Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Européennes : le front de l'ultradroite

Européennes : le front de l'ultradroite
Tous droits réservés
رويترز
Taille du texte Aa Aa

Sur la photo, ils ne sont que deux, mais ils comptent bien rallier à leur cause un panel plus large d'eurosceptiques, au-delà des frontières.

Le ministre de l'intérieur italien Matteo Salvini a profité du G7, organisé avec ses homologues à Paris, pour rencontrer Marine Le Pen.

Le chef de la Ligue affilié à l'extrême droite s'est entretenu ce vendredi dans la matinée la présidente du Rassemblement National. Une rencontre qui n'était pas ouverte à la presse, mais qui s'inscrit dans la perspective des élections européennes. Sur Euronews, Marine Le Pen a réitéré sa volonté de créer un front commun de l'ultradroite.

"Matteo Salvini, nous lui avons demandé précisément d'être celui qui va courir les capitales européennes pour essayer de trouver des nouveaux alliés", affirme Marine Le Pen_. "Nous serons plus nombreux, nous, c'est sûr, mais évidemment nous voulons nous élargir et nous avons même l'ambition, ou en tout cas le rêve, de pouvoir constituer un très grand groupe des défenseurs des nations"._

Matteo Salvini doit lancer ce lundi un appel, aux côtés de l'AFD allemande, pour acter l'extension de l'ENL, le groupe "Europe des nations et des libertés", qui réunit des formations d'extrême droite au Parlement européen. Les deux leaders d'extrême droite se sont engagés à renforcer "les nouvelles alliances internationales pour élargir la famille de ceux qui veulent changer Bruxelles", a confirmé la Ligue.

Le chef de la Ligue doit aussi tenir un meeting commun aux côtés de Marine Le Pen le 18 mai, en Italie, à huit jours du scrutin.