DERNIERE MINUTE

Paul Kagame : "En 1994, il n'y avait pas d'espoir, seulement les ténèbres"

Paul Kagame : "En 1994, il n'y avait pas d'espoir, seulement les ténèbres"
Tous droits réservés
REUTERS/Baz Ratner
Taille du texte Aa Aa

25 ans après, le Rwanda commémore le génocide des Tutsis perpétré par les Hutus. Le Président Paul Kagamé a allumé dimanche 7 avril une flamme du souvenir au mémorial de Gisozi à Kigali, où plus de 250.000 victimes du génocide sont enterrées.

Le pays débute ce dimanche 7 avril une commémoration de 100 jours. Une durée qui correspond au temps pendant lequel plus de 800 000 personnes sont mortes massacrées en 1994.

"En 1994, il n'y avait pas d'espoir, seulement les ténèbres. Aujourd'hui, la lumière rayonne depuis cet endroit", a déclaré le président rwandais Paul Kagame dans son discours, face à quelques chefs d'Etats africains. Le Premier ministre belge Charles Michel est le seul chef de gouvernement non africain à être venu apporter son soutien. Le président de la commission européenne Jean Claude Juncker a aussi fait le déplacement.

"Il est du devoir de notre génération de ne jamais oublier les atrocités que l’humanité est capable de commettre" a-t-il déclaré. "Ce n’est qu’en nous rappelant que nous pouvons bâtir ensemble un avenir meilleur" ajoute-t-il.

La commémoration s'est déroulée sans le président français Emmanuel Macron, qui a décliné l'invitation, mais qui a annoncé vendredi l'ouverture à une commission d'historiens de "toutes les archives françaises" sur la période 1990-1994, un engagement pris en mai 2018 à l'issue d'une rencontre avec M. Kagame. Le chef d'Etat français a par ailleurs déclaré vouloir faire du 7 avril "une journée de commémoration du génocide des Tutsis en France.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.