Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit : dernières tractations pour un report

Brexit : dernières tractations pour un report
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Londres, la même incertitude entoure toujours le Brexit. alors que le Royaume-Uni a fixé lundi au 23 mai la date des élections européennes, tout en espérant ne pas avoir à les organiser. Mardi, journée cruciale pour Theresa May qui doit rencontrer Angela Merkel à Berlin puis Emmanuel Macron à Paris. Elle veut les convaincre de lui accorder un délai supplémentaire pour le divorce entre le Royaume Uni et l'UE jusqu'au 30 juin.

La Première ministre courtise désormais Jeremy Corbyn, le chef du parti travailliste. Lundi, elle a appelé à des compromis des deux côtés mais pour Corbyn, le gouvernement n'a "pas encore fait bouger ses lignes rouges". Lui, qui ne veut pas de sortie brutale et sans accord, réclame "du mouvement".

"Le problème, c'est que le gouvernement ne semble pas faire bouger ses lignes rouges initiales, j'ai plaidé en faveur d'une union douanière avec l'Union européenne, de l'accès au marché et surtout de la protection des droits des consommateurs, de l'environnement et de ceux qui travaillent, et à ce jour nous en sommes loin", a déclaré Jeremy Corbyn.

Sommet extraordinaire

En visite à Dublin, Michel Barnier, a pour sa part averti qu'en cas de divorce sans accord, l'UE n'ouvrirait pas de négociations commerciales avec Londres tant que la question de la frontière irlandaise ne serait pas réglée.

"Si le Royaume Uni quitte l'UE sans accord, laissez-moi être clair : nous ne discuterons pas avec le Royaume Uni tant qu'il n'y aura pas d'accord pour l'Irlande et l'Irlande du Nord ainsi que pour les droits des citoyens (européens) et le règlement financier" de la sortie britannique de l'UE", Michel Barnier.

Prochaine échéance : mercredi à Bruxelles pour un sommet extraordinaire qui doit se prononcer sur le report, demandé par Londres, de la date du Brexit.