DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Google dégaine ses premières livraisons par drones en Australie

Google dégaine ses premières livraisons par drones en Australie
Tous droits réservés
Wing
Taille du texte Aa Aa

Un nouveau pan de science fiction vient-il de s'écrouler ? La livraison par drones va devenir une réalité en Australie. En effet, Alphabet, la maison mère de Google, vient de recevoir l'aval des autorités australiennes pour déployer ses drones dans l’agglomération de Camberra. Les livraisons seront opérées par Wing, une filiale d'Alphabet créée pour ce genre de prestations.

Dans un premier temps, les engins autonomes de Google livreront de la nourriture, des cafés prêts à être consommés ainsi que des médicaments sans ordonnance dans plusieurs localités autour de la capitale australienne. Mais la compagnie espère rapidement étendre son périmètre ainsi que son offre de produits. Concernant la commande, les clients devront utiliser une application dédiée sur leur smartphone pour valider les produits désirés.

Un dispositif testé depuis 18 mois

Avant d'être autorisé à livrer par les airs, le géant du web a dû mener de très nombreuses expérimentations. La première livraison a été ainsi testée en 2014 par Wing et plus de 3 000 livraisons ont été effectuées par les engins de Google au cours de ces derniers dix-huit mois.

Le projet Wing, durant les tests

Après avoir décroché sa licence, Google devra respecter un cahier des charges bien précis. Ses drones ne pourront ainsi voler qu'entre 7 ou 8h le matin jusqu'à 20h le soir. Ils également devront éviter les grands axes de Camberra ainsi que les zones fortement urbanisées. L'autorité de l'aviation civile australienne précise aussi que les engins sont équipés d'un système leur permettant d'atterrir très lentement en cas de problème.

Wing espère proposer son service en Finlande dans les prochaines semaines. Des tests, concernant le seul vol des drones, sont actuellement menés à Teisko, une localité près de Tampere. Mais la compagnie prévoit de tester tout son dispositif, livraison comprise, dans les semaines à venir dans la capitale finlandaise Helsinki.

Le ciel bientôt encombré par les drones de Google, d'UPS et d'Amazon ?

Depuis des mois, la livraison par drones fait l'objet d'annonce et de spéculation. Et en la matière, le service mis au point par la filiale de Google a "grillé la politesse" à Amazon. La firme de Jeff Bezos est en train de finaliser sa propre solution baptisée Prime Air, après une première livraison testée, avec succès, en 2016.

L'entreprise américaine UPS a lancé en mars dernier aux Etats-Unis un service de transport d'échantillons biologiques à destination d'un centre hospitalier. A Raleigh en Caroline du nord, les drones autonomes d'UPS sont capables de prendre en charge des chargements jusqu'à 2,5 kg sur une distance de plus de 20 kilomètres.

En France, la Poste, via l'une de ses filiales, propose "pour la première fois au monde, une ligne commerciale régulière de 15km permet de livrer des colis par drone". Ce service, en phase d'expérimentation, est disponible dans le département du Var dans le sud de l'Hexagone.