Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Finlande : victoire des sociaux-démocrates, l'extrême-droite deuxième

Finlande : victoire des sociaux-démocrates, l'extrême-droite deuxième
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Hey ! Qui a gagné les élections ?" En Finlande, la question, posée par le chef de file des sociaux-démocrates, semble être rhétorique, tant la victoire des sociaux-démocrates aux législatives hier était inespérée, après 20 ans d'essais infructueux...

Elle mérite aussi d'être posée tant son avance sur l'extrême droite reste mince.

Les sociaux démocrates remportent 40 sièges contre 35 pour le Parti des Vrais Finlandais.

"Mes amis, emmenons la société finlandaise vers le développement durable, des politiques économiques et sociales qui peuvent mener le peuple finlandais vers un futur meilleur. Un futur plus juste", a déclaré Antti Rinne, le chef de file des sociaux-démocrates finlandais.

Politique d'austérité sanctionnée

Les électeurs ont sanctionné la politique d'austérité du gouvernement sortant de centre-droit, cible de la campagne des sociaux-démocrates.

"Le message est que la Finlande est solidaire, que le pays pense à l'égalité et a réussi à vaincre la vague raciste. Et ça, c'est le plus important", explique cette militante des sociaux-démocrates, qui célébrait dimanche soir la victoire de son parti.

Mais le parti d'extrême-droite "Les Vrais Finlandais" arrive néanmoins deuxième et fait plus que doubler son nombre de sièges, grâce à une campagne axée sur l'immigration et l'"hystérie climatique", dénoncée par le parti.

"Merci pour votre travail et votre esprit, notre parti a du subir une crise il y a un an. Et nous n'avons pas à rougir de notre campagne. Nous avions une très bonne liste de candidats, un très bon programme et un très bon esprit d'équipe", a déclaré le chef de file des Vrais Finlandais, Jussi Halla-aho.

Quelle coalition pour gouverner ?

Mais pour la première fois en un siècle, aucun parti n'a franchi les 20%... Le paysage politique est donc émietté. Les sociaux démocrates vont devoir entamer des négociations pour former une coalition, assez vite... Car nous sommes à un peu plus d'un mois des élections européennes seulement, et c'est le 1er juillet que la Finlande doit assume la présidence de l'Union européenne.