Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les pompiers de Paris, héros de Notre-Dame

Les pompiers de Paris, héros de Notre-Dame
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il s'en est fallu de peu pour que Notre Dame soit totalement détruite. Les autorités françaises l'affirment : à une demi-heure près, la cathédrale française était réduite en cendres. Au cœur de ce sauvetage : les pompiers de Paris. Durant 15 heures, 400 soldats du feu ont lutté contre les flammes pour maintenir la structure de l'édifice.

"Pour ce qui est des deux tours et du beffroi, il est clair que si n'avait pas mis tout de suite des moyens lourds, 6 lances canon qu'on a fait passer par les communications existantes, les tours seraient parties, c'est une certitude. Maintenant, dans la mesure où les lances ont été bien placées, que les bras élévateurs ont bien fait leur travail, on a pu épargner les deux tours" explique Philippe Demay, adjudant-chef des pompiers de Paris.

C'est depuis l'intérieur de ces tours, que des pompiers ont pu attaquer le foyer.

"Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre parce qu'en bas, on ne voyait pas forcément, on savait que la toiture était en train de brûler mais on ne savait pas vraiment à quelle intensité, on ne s'en est vraiment rendu compte qu'une fois arrivés au sommet souligne la caporale-cheffe Myriam Chudzinski, membre des pompiers de Paris. En fait, c’est vraiment dramatique. C’était vraiment très chaud, on devait reculer, reculer, ça se propageait vraiment très rapidement. "

L'autre héros de Notre Dame, c'est Jean-Marc Fournier. L'aumônier des sapeurs-pompiers de la Brigade de Paris a pu sauver certaines reliques inestimables. Haut-lieu de la foi chrétienne et bâtiment religieux emblématique de la puissance française, Notre-Dame abrite effectivement depuis des siècles des symboles religieux extrêmement forts, comme la couronne d’épines portée par le Christ au moment de sa crucifixion, la tunique de Saint-Louis ou encore un morceau de la croix et un morceau de clou ayant servi à clouer Jésus au bois.

"Une fois ce passe obtenu, nous nous précipitons à la cathédrale, et pendant ce temps là, au moment où on arrive, on s'aperçoit que l'autre équipe nous a un peu devancé, à savoir, ils ont déjà cassé la protection du reliquaire et ayant trouvé un intendant, qui lui avait le code, on a pu sortir la couronne d'épines raconte Jean-Marc Fournier. L'action a pu être menée conjointement en vu de préserver cette relique extraordinaire, ce patrimoine mondial de l'humanité."

Des pompiers à qui la France va rendre hommage. Ils seront reçus ce jeudi par le président Macron. Pour la première fois mercredi, des enquêteurs spécialisés ont pu accéder au sommet de la cathédrale. Plus d'une trentaine de personnes ont déjà été entendues. Le parquet de Paris privilégie toujours la piste accidentelle. Tous les scénarios restent envisageables à ce stade : court-circuit, "point chaud" provoqué par une soudure au chalumeau, cigarette.

avec AF¨P